"Le monde brodé de Pascal Jaouen", rencontre avec le brodeur breton d'exception

Publié le Mis à jour le
Écrit par Bernadette Bourvon et MM

A presque 60 ans, Pascal Jaouen en est aux bilans, de ce qu'il reste encore à accomplir et du sentiment diffus de la vie qui rétrécit. Le brodeur au talent d'exception qui revient sur sa vie dans le documentaire que lui consacre Bernadette Bourvon. 

Pascal Jaouen est un autodidacte parfait. Pas excellent à l'école, il s'oriente vers des études de paysagiste. Métier qu'il exercera à la mairie de Quimperlé quelques années avant de se réorienter.

 

Revoir votre film

 

La broderie, une passion née de l'enfance 



Pascal brode depuis sa plus tendre enfance "J'ai toujours brodé. A 8 ans, ma maman nous mettait à broder avec mes soeurs pendant les vacances d'été. Ça nous occupait puis on aimait bien ça".

 


Il est aujourd'hui un très grand brodeur. Lesage peut aller se rhabiller. Pascal a d'ailleurs fait un stage chez le brodeur parisien il y a longtemps. La tradition du brodeur "homme" persiste malgré tout.

Pascal Jaouen, l'enfant de Bannalec



Nos grands habits de Bretagne possèdent le privilège de porter simultanément la marque de siècles successifs. On les dirait très vieux et ils sont d'avant-hier à peine.

Pierre-Jakez Hélias

Ces grands habits, Pascal Jaouen les aura porté avant d'en poursuivre l'histoire. Héritier respectueux, brodeur accompli, le créateur est par-dessus tout, un amoureux de son pays breton

 

Dans ce film, il s'agit aussi de parler d'identité. Vaste sujet. Comment être breton. Loin de tous ces clichés que l'on nous colle. "Ah vous ne parlez pas breton ? Vous ne connaissez pas de druide ? Vous ne buvez pas de cidre ?" Comment Pascal se sent-il breton aujourd'hui ?



Il vient de se mettre à l'apprentissage de la langue bretonne. Il fait partie de cette génération sacrifiée qui n'a pas eu accès au breton, entre des parents qui ne la lui ont pas appris et avant que les écoles Diwan ne voient le jour. Être Breton est une quête permanente. 



Toutefois, si Pascal Jaouen est très attaché à son pays et sa culture, sa vision de la borderie est plutôt moderne et tend à faire évoluer les traditions. 

 

J'ai voulu quitter le vêtement traditionnel pour en faire mon vêtement à moi. Le but c'était de mettre en valeur mon métier de brodeur sur un vêtement contemporain, pour montrer que le métier de brodeur n'est pas un métier d'autrefois.

 

Le portrait de Pascal Jaouen est l'histoire de cet enfant de Bannalec, dont l'immense talent de brodeur est reconnu au-delà des frontières de son pays d'origine. C'est l'histoire d'un homme qui aura changé de parcours, professionnel et personnel, ce qui n'est pas rien, encore aujourd'hui.

 
 

Un art breton



Pascal Jaouen a de l'ambition. Mais ce qui le sauve de la prétention insupportable, c'est son sens de l'humour. Il peut rire de lui. Il est gai et a des goûts simples. Il aime aller à la plage et ramasser des coquillages. Il préfère être bronzé que pâle.



Au delà ou en parallèle, il s'agit aussi de parler d'art. L'art de la broderie. Chaque point a une histoire. Mais l'idée n'est pas de faire un manuel pratique de points de broderie. Mais plutôt de se demander ce que cet art dit d'un peuple, d'une région et de sa culture. Ou plutôt de ce qu'elle disait au quotidien.



Plus personne ne sort avec un tablier brodé le dimanche pour aller à la messe. Pour être plus belle que sa voisine, tout était permis. Les robes que brode Pascal Jaouen ne sont pas "sortables" et pas à vendre. Elles sont une vitrine de son savoir faire.

 

Un homme entier



Notre brodeur est fier. Quand il apparaît à la fin de ses défilés, c'est lui la star. Il est content d'être là, d'être applaudi. Il jubile et il est ému. Pascal Jaouen a la larme facile. De même, il tient à défiler tous les étés dans le cercle celtique de Bannalec sa ville natale.

Pascal Jaouen est homosexuel, "On peut en parler dans le film sans problème" confie-t-il. Ça ressemble à une proposition. Pascal a envie d'en parler. Pourquoi ? Parce que c'est le moment. Né dans une famille ouvrière et paysanne, il s'est marié et a eu deux filles. Une rencontre le décidera à assumer ses orientations. La réalisatrice, Bernadette Bourvon, le soupçonne de profiter du film pour régler les choses une fois pour toutes.





"Le monde brodé de Pascal Jaouen", un film de Bernadette Bourvon

Diffusion le lundi 02 novembre à 22h35, sur France 3 Bretagne 


 
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité