"Ça me fait peur, bien sûr" : après la tentative d'incendie contre la mosquée, Morlaix sous le choc

Au lendemain de la tentative d'incendie commise contre la mosquée de la commune, les habitants de Morlaix et Saint-Martin-des-Champs (Finistère) étaient choqués par les faits. Certains fidèles ont découvert ce dimanche 14 janvier 2024 l'état de l'édifice religieux.

"Je suis venu pour mes enfants, et je découvre ça. Je suis choqué, je ne sais pas comment faire" : les mots d'Hamdani pèsent lourd en ce dimanche 14 janvier 2024. La veille, un individu a tenté d'incendier la porte de la mosquée de Saint-Martin-des-Champs (Finistère), alors que des fidèles étaient rassemblés pour la prière à l'intérieur de l'édifice.

À lire aussi : À Morlaix, un homme tente de mettre le feu à une mosquée, une enquête ouverte

Des fidèles étaient à l'intérieur

Ils étaient quelques fidèles à être venus ce dimanche 14 janvier constater les dégâts subis par la mosquée. Certains découvrent l'ampleur des faits, comme Naïma, qui vient chaque dimanche déposer ses enfants : "Je suis choquée, je n'étais pas au courant ce matin." D'un ton hésitant, elle ajoute : "Ça me fait peur, bien sûr."

Je suis choquée, je n'étais pas au courant ce matin.

Naïma

Fidèle de la mosquée de Saint-Martin-des-Champs

L'événement surprend dans cette commune paisible de 4 800 habitants. Youssouf, un autre fidèle, est arrivé à Morlaix en 2006 : "La ville de Morlaix est une ville vraiment tranquille, les gens se connaissent et se parlent, donc on ne s’attendait pas à ça. Ça m’a vraiment choqué, mais c’est comme ça." 

Il expose sa théorie : "Je pense que c’est un acte isolé. Ça n’a rien à voir avec la communauté musulmane, ou alors, c'est peut-être quelqu’un d’ivre."

Sénégalais, Comoriens, Algériens, Marocains, Algériens, Tunisiens : on s’entend bien entre nous, tout est en bon état, on ne s’y attendait pas.

Kamel

Fidèle de la mosquée de Saint-Martin-des-Champs

Sur le marché aussi, les habitants ne comprennent pas ce qui s'est passé. Gérard, croisé devant l'étal de vente d'huîtres, déclare : "Ce qu'il s'est passé est complètement inadmissible et complètement bête. Chacun a le droit de pratiquer sa religion. Il n'y a pas de souci. Mais on voit de plus en plus d’agressivité."

Si l’État ne reconnait aucun culte, il protège leur exercice. Les Musulmans seront protégés au même titre que ceux de nos citoyens qui ont une confession ou ceux qui n’en ont pas.

Jean-Paul Vermot

Maire de Morlaix

La mosquée avait déjà été touchée par un autre incident : "une bêtise, un accrochage de saucisses" selon le maire de Morlaix, Jean-Paul Vermot. "C'est un acte criminel qui a été commis aujourd’hui à l’heure où l’incendie se produit. J’y étais une heure et demie après, avec le maire de Saint-Martin-des-Champs : des fidèles étaient à l’intérieur. Le bilan aurait pu être bien plus grave."

Aucun blessé n'est à déplorer. Une enquête a été ouverte pour tentative de destruction par moyens dangereux.

Lauryane Arzel avec Sarra Ben Chérifa.

L'actualité "Faits divers" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Faits divers" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité