La centrale à gaz de Landivisiau a été commandée à l'Allemand Siemens

La centrale à gaz, qui fait l'objet de nombreuses oppositions d'associations écologiste, a été commandée formellement à l'industriel Allemand Siemens, via deux contrats signés fin juillet. Une commande de 450 millions d'euros.
 

Les belles histoires du dimanche
Découvrez des récits inspirants de solidarité et d'altruisme, et partez à la rencontre de la générosité. Émotions garanties chaque dimanche !
France Télévisions utilise votre adresse e-mail afin de vous envoyer la newsletter "Les belles histoires du dimanche". Vous pouvez vous désinscrire à tout moment via le lien en bas de cette newsletter. Notre politique de confidentialité

C'est le conglomérat industriel allemand Siemens qui l'a annoncé. Il a reçu la commande formelle de la centrale à gaz qui devrait être implantée à Landivisiau, après de nombreux recours et oppositions d'associations écologistes.

Le dernier en date, déposé par l'association Force 5,  a été rejeté par la cour d'Appel administrative de Nantes en juillet dernier.

Il demandait d'annuler l'arrêté ministériel de 2013 autorisant la construction de la centrale, mettant notamment une espèce protégée, l'escargot de Quimper.

Total Energie, qui porte le projet, a donc commandé la centrale de 446 MW, prévue "pour le second semestre 2021", d'après Siemens, pour un montant de 450 millions d'euros.

"Siemens va construire une nouvelle centrale à cycle combiné clés en main à Landivisiau" et "assurera également l'exploitation et la maintenance des installations pendant une durée de vingt ans", indique le groupe dans un communiqué.