Escroquerie au Pôle emploi de Morlaix: 2 ans de prison dont 18 mois avec sursis

Publié le Mis à jour le

Le tribunal de Brest a condamné l'employée du Pôle Emploi de Morlaix à 2 ans de prison, dont 18 mois avec sursis, pour une escroquerie aux allocations chômage s'élevant à plus de 400 000 euros.

Le vice-procureur du tribunal de Brest a requis une peine de 4 ans d'emprisonnement dont 18 mois avec sursis évoquant "une affaire terrible pour la solidarité nationale". Le Tribunal a finalement condamné l'ex-salariée du Pôle Emploi de Morlaix à 2 ans d'emprisonnement, dont 18 mois avec sursis, et au remboursement des 414 000 euros pour "escroquerie réalisée par une personne chargée d'une mission de service public". Elle pourra effectuer sa peine en portant un bracelet électronique.

Une quinquagénaire "ordinaire"

Cette femme de 57 ans travaillait pour le service public depuis 1978, d'abord aux Assedics puis à Pôle Emploi. Une employée ordinaire et à priori sans histoire. Pourtant depuis 4 ans elle créait de faux comptes d'allocataires au sein de l'agence Pôle Emploi de Morlaix, inventait des entretiens et récupérait l'argent des allocations chômage. Au total ce sont 414 000 euros qui ont ainsi été détournés. C'est une enquête interne réalisée cet été qui a révélé l'escroquerie.

durée de la vidéo: 01 min 31
Escroquerie pôle emploi Morlaix

Un reportage de Florence Malésieux et Philippe Pasco