Un marin-pêcheur retrouvé mort dans son filet de pêche en baie de Morlaix

Ce mercredi matin, un pêcheur a été retrouvé sans vie, pris dans son filet à bord de son navire. Les secours dépêchés sur place n'ont rien pu faire pour le ranimer. Le bateau se trouvait à 4,1 miles nautiques de Roscoff dans le Finistère.

Ce mercredi 24 mai à 7h11, "le navire de plaisance Coralline signale au Centre Régional Opérationnel de Surveillance et de Sauvetage (CROSS) Corsen avoir un visuel sur le navire de pêche Ninja II qui effectue des rotations sur le plan d’eau", relate la préfecture maritime de l'Atlantique dans un communiqué. Le navire a "le moteur embrayé" et personne ne semble être à bord du bateau. La scène se déroule en baie de Morlaix, à 4,1 miles nautiques de Roscoff dans le Finistère. 

"Mayday Relay"

"Dès 07h18, continue la préfecture maritime, le CROSS Corsen diffuse un message Mayday Relay et engage aux côtés du Coralline et du navire de pêche An Distro également sur zone, le semi-rigide de la station SNSM de Roscoff et l’hélicoptère Dragon 50 de la sécurité civile."

Pendant ce temps au port de Roscoff, un véhicule des pompiers et le Smur sont positionnés.

La victime prise dans son filet à bord

La victime est découverte quelques minutes plus tard par les marins du An Distro et du Coralline. Montés à bord du navire de pêche, le Ninja II, "ils découvrent la victime prise dans son filet à bord". Les pêcheurs entament des tentatives de réanimation "tout en faisant route vers le port de Roscoff. Les tentatives de réanimation se poursuivent par la SNSM transbordée à bord puis à terre par les pompiers et le Smur".

Malgré leurs efforts, le décès du marin-pêcheur est constaté à 8h35. 

Le vent soufflait par force 3 sur zone.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité