Après quatre ans de fermeture, le musée de Pont-Aven rouvre ses portes ce samedi 26 mars dans un nouvel écrin totalement rénové et agrandi. Durant les trois jours du week-end pascal, les amateurs d'art vont se presser pour le découvrir.

Une architecture nouvelle pour le musée de Pont-Aven / © Musée Pont-Aven
Une architecture nouvelle pour le musée de Pont-Aven / © Musée Pont-Aven

 

Le musée est le seul au monde à être entièrement consacré à l’école de Pont-Aven, mouvement de peinture de la fin du 19eme siècle qui préfigure la naissance de l’art moderne. Ce petit village breton, au bord de l’Aven, a séduit les peintres. Les paysages, la lumière, les costumes et les coiffes ont inspiré les plus grands noms de la peinture: Paul Gauguin, Emile Bernard, Paul Sérusier, Meier de Haan, Schuffenecker…. Ni maître, ni disciple, mais plutôt une communauté artistique soucieuse de partager idées et recherches esthétiques, en marge de l’enseignement académique.

"Notre propos c'est de montrer la richesse de ce mouvement. Ne pas parler que de Gauguin mais aussi de ses amis peintres qui sont venus ici réinventer l'art" explique Estelles Guille des Buttes-Fresneau, conservatrice du musée.


Le musée, trop à l’étroit dans ses murs s’est donc agrandi sur le site existant, en plein centre ville, ce qui lui assure une large visibilité. Il espère attirer 100.000 visiteurs les trois premières années.

Cela devrait permettre de relancer l’activité économique. Les commerçants s’y préparent.

"Les gens vont venir voir par curiosité au début car il y a beaucoup d'amateurs d'art. On espère que ca va rebooster l'économie de Pont-Aven" espère Sylvie Yvon, commerçante.


Le nouvel équipement dispose d’une surface d’exposition de 2000 mètres carré, soit le double par rapport à l’ancien musée. Outre les salles d’exposition, le bâtiment s’est offert des réserves, une salle de quarantaine, un centre de ressources, un espace librairie et même un jardin intérieur directement inspiré d’un tableau de Charles Filiger représentant Le Pouldu… Un projet exceptionnel de 8 millions d’euros financé par l’état, la région, le département, la communauté d’agglomération de Concarneau et des mécènes privés. Le chantier qui a démarré en juillet 2013 se termine avec quelques mois de retard sur les prévisions. Jusqu’au dernier moment les équipes et les entreprises étaient sur le pont pour achever les travaux et accrocher les oeuvres.
Trois ans de travaux pour la renaissance du musée de Pont-Aven
Intervenants : Estelle Guille des Buttes-Fresneau, conservatrice en chef du musée de Pont-Aven - Louis-Marie Le Breton, président des Amis du musée de Pont-Aven - Joël Barzic, régisseur technique - Camille Armandary, chargée des collections - Nathalie Floc'h, responsable de la boutique - Fabienne Gilles, agent d'accueil -  - Reportage : C. Louet - S. Soviller- P. Kocheleff - D. Mérieux

 

Retour à la maison!

Le 21 janvier, les 4500 oeuvres et documents d’archives stockées dans la réserve départementale de Quimper pendant la durée des travaux sont revenus à Pont-Aven. L’occasion de tester grandeur nature le plan d’accrochage imaginé par la conservatrice.
Retour des tableaux au musée de Pont-Aven (janvier 2016)
Intervenants : Franco Lombardi, consultant en conservation préventive - Estelle Guille des Buttes-Fresneau, conservatrice en chef du musée de Pont-Aven - Anne Della Monica, consultante en conservation préventive  - Reportage : C. Louet - S. Soviller - B. Le Gall

 

L’œil du chantier

Ce chantier est le premier par son ampleur, en Bretagne, depuis la construction du musée des Beaux-arts de Quimper, il y a 30 ans. Les travaux ont été émaillés de quelques surprises, mauvaise, comme la mérule et bonne, comme la redécouverte d’un puits dans l’annexe de l’Hôtel Julia, qui a finalement été rebouché. Pour garder une trace de cette réhabilitation hors du commun, le musée a missionné Dominique Leroux, photographe brestois. Cet ancien ouvrier de l’arsenal est devenu l’oeil du chantier. Ses photos seront exposées du 22 octobre au 31 décembre 2016 au musée
Ce contenu n'est plus disponible

 

Le photographe des travaux du musée de Pont-Aven
Intervenants : Dominique Leroux, photographe - Karim Fall, maçon - Estelle Guille des Buttes-Fresneau, conservatrice en chef du musée de Pont-Aven  - Reportage : C. Louet

 

Le chantier des collections

L’équipe du Musée de Pont-Aven a mis à profit la fermeture de l’établissement en 2012 pour lancer un chantier des collections. Outre la présentation des oeuvres au public, la mission d’un « musée de France » est aussi d’assurer la conservation de ce patrimoine. Les équipes ont entrepris une vérification systématique des 1514 peintures et documents d’arts graphiques. 140 oeuvres ont été restaurées, notamment le Cercle chromatique de Paul Sérusier et le Portrait du Capitaine Jacob.
Restauration des oeuvres du musée de Pont-Aven
Intervenants : Céline Guern, restauratrice - Estelle Guille des Buttes-Fresneau, conservatrice en chef du musée de Pont-Aven  - Reportage : C. Louet

 


La renaissance du nouveau Musée de Pont-Aven se réalise sous le signe de l’impressionnisme avec l’exposition de trois générations d’artistes et mécènes : Henri Rouart (1833-1912), son fils Ernest Rouart (1874 – 1942), son petit-fils Augustin Rouart (1907 – 1997) / © Musée Pont-Aven
La renaissance du nouveau Musée de Pont-Aven se réalise sous le signe de l’impressionnisme avec l’exposition de trois générations d’artistes et mécènes : Henri Rouart (1833-1912), son fils Ernest Rouart (1874 – 1942), son petit-fils Augustin Rouart (1907 – 1997) / © Musée Pont-Aven

 

Une coquille vide aujourd'hui bien pleine!

Crée en 1985, sans collection, le musée de Pont-Aven n’était à l’époque qu’une coquille vide. Aujourd’hui il possède la collection la plus riche de l’Ecole de Pont-Aven, grâce à une politique d’acquisitions très dynamique et à des dons très nombreux.

Malgré la fermeture, une quarantaine d’oeuvres ont été offerts par des mécènes et par l’association des Amis du musée ces quatre dernières années.
Les dons d'oeuvres au musée de Pont-Aven
Intervenants : Daniel Le Feuvre, époux de la petite fille d'André Joly - Louis-Marie Le Breton, président de l'association des amis du musée - Estelle Guille des Buttes-Fresneau, conservatrice en chef du musée de Pont-Aven - Reportage : C. Louet

 

La peinture moderne est née à Pont-Aven!

Trop jeune et pas assez riche, le musée de Pont-Aven ne possède aucune toile de Paul Gauguin, inabordable depuis longtemps. Certes il a acquis des dessins et estampes signées de la main du maître, mais pour combler les lacunes, il offre ses murs aux prêteurs.

Quelques nouvelles acquisitions du musée de Pont-Aven / © Musée Pont-Aven
Quelques nouvelles acquisitions du musée de Pont-Aven / © Musée Pont-Aven

A l’occasion de la réouverture, le musée d’Orsay a consenti 5 prêts et dépôts dont un «  Paysage breton sous la neige »  peint par Paul Gauguin lors de son dernier séjour en Bretagne en 1889. Un tableau très représentatif du synthétisme, courant né à Pont-Aven, précurseur de l’art moderne.

Estelle Guille des Buttes-Fresneau, conservatrice du musée de Pont-Aven

 

PORTES OUVERTES : 26, 27 et 28 mars

Durant ces trois journées de portes ouvertes, l'entrée est libre sans réservation, dans la limite des places disponibles. Tous les créneaux de réservation sont désormais complets mais il est toujours possible de prendre place dans la file d'attente.

Informations pratiques sur le site du musée de Pont-Aven

Quelques jours avant l'ouverture au public, journalistes et spécialistes artistiques ont pu découvrir le musée et ses collections en avant-première.
Premières impressions des spécialistes lors de la visite du musée de Pont-Aven
Intervenants : Noriko Iwaya, journaliste pour la revue "Ovni" - Sabrina Silamo, journaliste à "Télérama" et au "Quotidien de l'art" - Bernard Géniès, journaliste à "L'Obs" - Doris Jaffrès, artiste peintre - Sylvie Yvon, commerçante - Estelle Guille des Buttes-Fresneau, conservatrice en chef du musée de Pont-Aven - Reportage : C. Louet - S. Soviller - B. Le Gall

 

Trois ans de travaux pour la renaissance du musée de Pont-Aven
Intervenants : Estelle Guille des Buttes-Fresneau, conservatrice en chef du musée de Pont-Aven - Louis-Marie Le Breton, président des Amis du musée de Pont-Aven - Joël Barzic, régisseur technique - Camille Armandary, chargée des collections - Nathalie Floc'h, responsable de la boutique - Fabienne Gilles, agent d'accueil  - Reportage : C. Louet - S. Soviller- P. Kocheleff - D. Mérieux