Pour Noël, "adoptez" votre sapin. C'est la proposition d'une pépinière du Nord Finistère

Mal au cœur d'avoir à jeter votre sapin de Noël après quelques semaines de bons et loyaux services ? À Landunvez, dans le Finistère, la Pépinière du bord de mer vous propose des arbres vivants en pot à adopter, que vous pourrez retrouver d’une année sur l’autre.

Corentin Arzur et Jean-Baptiste Le Meur, les deux gérants de la Pépinière du Bord de Mer.
Corentin Arzur et Jean-Baptiste Le Meur, les deux gérants de la Pépinière du Bord de Mer. © Florence Malésieux

Le principe est assez simple. La première année, vous achetez votre sapin, entre 28 et 32 euros en fonction de la taille (de 80cm à 1,25m). Au mois de janvier, vous le ramenez, le pépiniériste s’en occupera moyennant 12 euros par an. Rempoté, replanté, il vous attendra jusqu’au Noël suivant. Vous pourrez même lui rendre visite si le cœur vous en dit. "Les familles sont heureuses de retrouver leur sapin, de le voir grandir. Elles lui donnent un surnom et peuvent le retrouver d'une année sur l'autre", sourit Jean-Baptiste Le Meur, co-gérant de la Pépinière du Bord de Mer.

 

Il grandira avec vos enfants


Attention quand même. Si vous voulez que votre sapin dure, il faut en prendre soin. Ces arbres sont fragiles, ils ne supportent pas trop de chaleur et ont besoin de beaucoup d’eau. Si vous respectez ces consignes, il pourra vous accompagner pendant quatre ou cinq ans minimum. Jusqu’à dix ans pour les plus robustes.

Location de sapin à Noël


Ce concept de louer un sapin vivant, Corentin Arzur, le deuxième co-gérant l’a découvert lors d’un voyage en Allemagne. Une formule que les deux associés ont décidé de reprendre à leur compte quand ils se sont installés à Landunvez il y a quatre ans et qui marche. Aujourd’hui, ils disent vendre autant de sapins vivants que de sapins coupés. "On a l’habitude depuis qu’on est gamin d’avoir des sapins coupés, on ne se pose plus la question. C’est important de faire prendre conscience aux gens que c’est du vivant", se défendent les deux associés. 

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
noël événements sorties et loisirs économie environnement