Depeche Mode : en puissance contenue aux Vieilles Charrues

Dave Gahan chanteur de Depeche Mode savoure son plaisir pendant les Vieilles Charrues / © F. Malésieux - France 3 Bretagne
Dave Gahan chanteur de Depeche Mode savoure son plaisir pendant les Vieilles Charrues / © F. Malésieux - France 3 Bretagne

Le groupe emblématique des années 80, Depeche Mode, était l’affiche phare de ce premier jour des Vieilles Charrues 2018. Leur show est monté lentement en puissance, pour un public qui n'est pas resté sur sa faim.

Par Stéphane Grammont

Depeche Mode, le groupe porté par Dave Gahan, était très attendu par le public de ce premier jour des Vieilles Charrues, venu pour réécouter les tubes des années 80.

L’ambiance industrielle, la voix sombre de Dave Gahan, fait un come back qui passe par tous les grands festivals, dont bien-sûr les Vieilles Charrues deux jours après le Paleo, à Nyon, en Suisse.
 

ça fait 20 ans, c’est du pur bonheur


Sur la scène Glenmor, le show a démarré doucement, avec une reprise des Beatles, entouré d’écrans montrant des toiles abstraites et une réalisation travaillée en noir et blanc. Une fraîcheur qui contrastait avec les décos bigarrées du thème de cette année, Bollywood. 
 

"Je les ai vus plusieurs fois dans les années 80, ça me fait plaisir de les revoir aujourd’hui" dit un quinquagénaire, qui ne sera pas le seul à prendre du plaisir. Près de lui, un vingtenaire apprécie : "c’est un hommage à mes parents de les voir ici, ils se sont éclaté dessus sur le dance floor quand ils étaient jeunes".
 
 

Old wave, good wave


Puis les trois stars de la new wave, Dave Gahan, Martin Gore et Andrew Fletcher ont progressivement fait monter la température. 

Il a fallu attendre une première madeleine proustienne, "The world of my eyes", pour que le public tape dans ses mains. "You know that song" clame Dave Gahan au public de Carhaix, qui effectivement, pour partie, revient des années en arrière.

S’en suivent plusieurs morceaux contenus, dont une très belle balade interprétée par Martin L. Gore, qui, tout de blanc vêtu, tranche avec le noir démoniaque de Dave Gahan. Après cette parenthèse intimiste, le show donne le sentiment de faire du sur place.

Puis, propulsés par leurs tubes, "Personal Jesus", "Never Let Me Down Again", le public se laisse hypnotiser par les déhanchements de Dave Gahan, et remonte encore dans le temps, prenant au passage quelques degrés de plus.
 
Dave Gahan leader des Depeche Mode à Carhaix pendant les Vieilles Charrues / © F. Malésieux - France 3 Bretagne
Dave Gahan leader des Depeche Mode à Carhaix pendant les Vieilles Charrues / © F. Malésieux - France 3 Bretagne


Au terme d'un long rappel où les tubes s'enchaînent, Depeche Mode conclut devant le public des Vieilles Charrues retrouvé par un "I just can't get enought" qui met tout le monde d'accord.
 





 

A lire aussi

Sur le même sujet

toute l'actu musique

Anaëlle Cardin, directrice de l'école Madeleine à Guingamp

Les + Lus