"Est-ce qu'on aurait l'idée de fermer une caserne de pompiers ?" À Audierne, la mise en sommeil de la SNSM questionne

Publié le
Écrit par Gwendal Kerbastard avec Claire Louet

À partir du mercredi 21 septembre 2022, la station SNSM d'Audierne va être mise en sommeil, à cause de la démission de son président. Il ferait l'objet d'un dépôt de plaintes pour des affaires personnelles.

C'est un coup de tonnerre pour la Société Nationale de Sauvetage en Mer (SNSM) d'Audierne. L'association de sauvetage en mer va être mise en sommeil à partir du mercredi 21 septembre 2022, pour une durée indéterminée.

Une décision prise par le délégué départemental de la SNSM dans le Finistère, suite à la démission du président de l'antenne d'Audierne. Ce dernier aurait fait l'objet d'un dépôt de plainte pour des affaires personnelles.

"Cette mise en sommeil est un arrêt sur image. On va prendre le temps de choisir notre cap pour que tout le monde ait envie d'aller dans la même direction. C'est une pause, pas la mort de l'antenne", explique Frédéric Damlaincourt, délégué départemental de la SNSM Finistère.

"Est-ce qu'on aurait l'idée de fermer une caserne de pompiers ?"

Une mise en sommeil qui questionne du côté des élus locaux : "Nous étions au courant de certains remous mais de là à fermer la station c'est quand même inquiétant. Est-ce qu'on aurait l'idée de fermer une caserne de pompiers ?", s'interroge Gurvan Kerloc'h, maire d'Audierne.

Fin août, le canot Amiral Amman était déjà mis hors de l'eau, à cause d'une avarie moteur. La petite vedette qui assurait les sauvetages restera donc aussi à quai, faute d'équipiers.

L'équipage dissous à cause de la mise en sommeil

En effet, avec cette mise en sommeil, l'équipage va être dissous. En attendant que la situation se règle, c'est donc le Centre régional opérationnel de surveillance et de sauvetage (CROSS), qui va s'occuper des opérations de sauvetage, mais la durée d'intervention sera plus longue.

Ce qui me gêne dans tout ça c'est le manque de concertation. On aurait pu trouver une solution sans mettre en sommeil cette station qui intervient quand même dans une zone à risques.

Yvan Moullec

Maire de Plouhinec

En effet, la SNSM Audierne intervient dans la zone du cap Sizun, ou les accidents sont courants. Au mois de mai par exemple, 3 membres d'une famille sont emportés par les vagues à Pors Loubous.

Entre 20 et 30 interventions par an

Les sauveteurs en mer sont impliqués dans les recherches pendant plusieurs heures. Les équipiers de la station d'Audierne interviennent en moyenne entre 20 et 30 fois chaque année.

Cette mise en sommeil pourrait donc avoir une influence sur toutes les opérations de sauvetage dans le secteur, à partir de ce mercredi 21 septembre. La remise en service de la SNSM d'Audierne devrait avoir lieu, au mieux, dans quelques semaines.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer des newsletters. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas des e-mails. Notre politique de confidentialité