Il y a 20 ans, en 2000, la crue de l'Odet met Quimper sous les eaux

C'était il y a vingt ans, en plein préparatifs de Noël, les 12 et 13 décembre 2000, des inondations exceptionnelles frappaient la Bretagne et plus particulièrement la ville de Quimper. "La crue du siècle", dira t-on de cet événement, qui marquera les esprits.

Une crue exceptionnelle de l'Odet cette année-là.
Une crue exceptionnelle de l'Odet cette année-là. © Vincent Mouchel / Ouest-France / Maxppp

Des niveaux d'eau records, après des pluies incessantes de l'automne, conjugués à une grande marée de fin d'année, des coefficients autour de 100, des vents violents et l'Odet sortait de son lit à Quimper, pour envahir la ville. C'était il y a vingt ans, alors que les préparatifs de Noël battaient leur plein en Bretagne.

Ces inondations frappaient les habitants du Finistère, puis ceux d'Ille-et-Vilaine et d'une partie du Morbihan début janvier. Niveau de pluies record, coulées de boue et dégâts innombrables. L'événement exceptionnel, marquera les esprits.
 

"Ce pic était inattendu et brutal. L'eau est montée de près de quatre mètres dans la ville"


"A Quimper les inondations, n'étaient pas un phénomène nouveau, mais cette fois, elles étaient spectaculaires par leur ampleur, leur soudaineté et leur durée, se souvient Bernard Poignant, le maire de Quimper à l'époque, Ce pic était inattendu et brutal. L'eau est montée de près de quatre mètres dans la ville" Avant ce 12 décembre, les inondations déjà présentes, étaient maîtrisées et plus habituelles. "Là, l'eau ne partait pas et c'était quelque chose d'angoissant."

La ville de Quimper inondée le 13 décembre 2000
La ville de Quimper inondée le 13 décembre 2000 © ALEXIS TSVETOUKHINE/OUEST FRANCE / Maxppp


Les sols déjà gorgés d’eau, suite à un été et un automne pluvieux, sont saturés par un nouvel épisode de pluie exceptionnel et n'absorbent plus. Jamais la ville de Quimper ne connaîtra une telle crue. L'Odet déborde partout, l'eau envahit la ville. Des habitants sont évacués, des centaines d'habitations et de commerces sont sinistrés. "Ce qui m'a frappé raconte encore Bernard Poignant c'est le contraste entre la joie des illuminations de Noël et la tristesse dans les eaux, avec ce caractère torrentiel." 

L'Odet est sorti de son lit à Quimper le 13 décembre 2000
L'Odet est sorti de son lit à Quimper le 13 décembre 2000 © Vincent Mouchel / Ouest-France / Maxppp


Sur la région près 1200 particuliers seront évacués, mais heureusement aucun accident mortel ne sera déploré. La facture totale des inondations en Bretagne se chiffrera à 152 millions d’euros avec 70 % des dégâts chez les professionnels. La société Armor Lux par exemple, sera contrainte d'évacuer en urgence ses 320 employés. «On ne veut pas laisser notre marque tributaire des bons vouloirs de l’Odet, réagissait alors Jean-Guy Le Floch, le directeur de l'entreprise. Donc on va peut être envisager une implantation ailleurs sur Quimper dans les années qui viennent parce qu’ici on ne se sent plus très en sécurité » L’entreprise a déménagé en 2002.

Images d'archive INA Institut National de l'Audiovisuel - Reportage France 2 -13/12/2000

Plans de prévention des inondations

Suite aux inondations de décembre 2000, le conseil général du Finistère votera à l'unanimité la mise en place des Sages, schémas d'aménagement et de gestion des eaux, qui permettront de mieux prévenir ces inondations.

La préfecture du Finistère mettra aussi en place des plans de prévention des risques d'inondations pour les bassins de Quimper, Chateaulin, Quimperlé, Morlaix et Landerneau. Des outils pour mieux connaître les risques et maîtriser l'urbanisme dans les zones concernées. A Quimper, par exemple, ce plan concernera plus de 5000 logements et 1600 commerces.

Une crue exceptionnelle de l'Odet cette année-là.
Une crue exceptionnelle de l'Odet cette année-là. © Vincent Mouchel / Ouest-France / Maxppp


 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
inondations météo histoire culture