Quimper. Le chantier Ufast va construire 12 vedettes militaires pour la Forfusco

Les douze vedettes commandées seront déployées à Brest, Cherbourg, Toulon et Djibouti pour participer à la protection des sites sensibles de la Marine nationale. / © Ufast
Les douze vedettes commandées seront déployées à Brest, Cherbourg, Toulon et Djibouti pour participer à la protection des sites sensibles de la Marine nationale. / © Ufast

Le chantier naval Ufast, à Quimper, vient d'être retenu par la Direction Générale de l'Armement (DGA) pour fabriquer 12 vedettes ultrarapides et blindées. Ces navires équiperont les unités de commandos et fusiliers-marins. Une bonne nouvelle pour l'entreprise qui emploie actuellement 40 personnes.

Par Hélène Pédech

La commande a été formalisée en ce début de semaine. La Direction Générale de l'Armement (DGA) vient de choisir Ufast, un chantier naval situé sur le port du Corniguel sur les rives de l'Odet à Quimper, pour construire douze vedettes protégées de défense maritime et portuaire. Dix de ces navires resteront en métropole sur les bases navales de Brest, Cherbourg et Toulon, deux autres partiront à Djibouti.

Un marché très disputé


Virginie Monnier-Fleury, présidente d'Ufast, s'en réjouit d'autant plus que le marché de navire militaire est de plus en plus concurrentiel: "Comme la pêche fonctionne moins bien, beaucoup de chantiers se diversifient dans la construction militaire, analyse-t-elle dans Ouest-France. Il y a aussi la concurrence internationale. Nous sommes d'autant plus fiers de nos commandes ."

Ultrarapide, armé et blindé


Ces vedettes Intercepteur 15 équiperont les unités de commandos et fusiliers-marins (Forfusco), dont la mission consiste à participer à la défense des sites stratégiques de la Marine nationale. L'Intercepteur 15 mesure 15 mètres. Selon le blog spécialisé, Lignes de Défense, il est ultrarapide, peut atteindre une vitesse supérieure à 40 noeuds, notamment lors de poursuites. Blindé, le navire est conçu pour résister aux tirs ennemis tout en état capable de riposter puisqu'armé de mitrailleuses lourdes. Chaque vedette peut embarquer jusqu'à huit hommes.

Premières livraisons en 2019


"Les premières livraisons sont prévues pour 2019 et le reste sera étalé sur les deux années suivantes", explique Virginie Fleury-Monnier. La présidente d'Ufast estime, dans Le Télégramme, que "cette commande représentera 30% de l'activité du chantier jusqu'en 2021." Ufast emploie actuellement 40 personnes. L'entreprise envisage de ré-évaluer ses effectifs jusqu'à 50-60 salariés pour honorer la commande.


A lire aussi

Sur le même sujet

Départ de la manifestation des fonctionnaires à Rennes

Les + Lus