​​​​​​​Quimper, la nuit : la ville va éteindre un tiers de ses lampadaires pour faire des économies

Nuit prétexte / © Tim Somerset/Maxppp
Nuit prétexte / © Tim Somerset/Maxppp

Quimper va réduire son éclairage public d'un tiers, la nuit, pour faire des économies. Elle entend ainsi réduire sa facture annuelle d'électricité de 80 000 euros.  

Par Sylvaine Salliou


C'est une expérience que mène cet hiver la ville de Quimper. Elle va éteindre un tiers des lampadaires dans une quarantaine de quartiers de la ville. Avec cette mesure, la municipalité espère économiser 80 000 euros, soit 15% sur la facture d'électricité. Une facture qui s'élève à 630 000 euros, chaque année.

3 000 points lumineux vont être éteints, soit un tiers. Des quartiers qui ont une activité nocturne importante, comme le centre-ville et les centres de certains quartiers ne seront pas impactés. Seuls des quartiers sans activités nocturnes particulières seront donc éteints, entre une heure et six heures du matin.

Pour faire baisser la facture, la Ville investit également dans l’installation de leds et de variateurs d’intensité. 
 

Impact environnemental


Les élus quimpérois mettent aussi en avant la pollution lumineuse qui a un impact sur la faune et la flore.

L'expérience qui va durer six mois, pourrait être étendue à d'autres quartiers de la ville.
 

Sur le même sujet

Anaëlle Cardin, directrice de l'école Madeleine à Guingamp

Les + Lus