Quimper : un policier sérieusement blessé après avoir été renversé volontairement par un chauffard

Ce mardi 29 juin en soirée, alors qu'il circulait sans permis dans une voiture volée à Quimper, un jeune homme a délibérément percuté un policier pour échapper à une interception. Le fonctionnaire de police a sérieusement été blessé. La police judiciaire est saisie de l'enquête.
© PHOTOPQR/L'EST REPUBLICAIN/MAXPPP/Alexandre Marchi

Il est 21h30 ce mardi lorsqu'au niveau de l’échangeur routier de Park Poullic sur la RN165, au nord de Quimper (Finistère), des policiers de la BAC se positionnent pour interpeller un conducteur à bord d'une voiture volée. Alors qu'un des policiers sort un Stop Stick [qui permet de stopper un véhicule en crevant un pneu, NDLR] dans l'objectif d'arrêter le véhicule, l'automobiliste donne un coup de volant et percute volontairement le fonctionnaire, selon une source policière. Le chauffard arrive à prendre la fuite.

Les pompiers et le Samu se rendent très rapidement sur place. Ils prennent en charge le policier d'une cinquantaine d'années et le transportent à l'hôpital. La victime en est ressortie ce mercredi matin avec "une fracture de la clavicule et 13 agrafes au cuir chevelu" et plusieurs jours d'ITT selon cette même source.
 

Un jeune homme "très défavorablement" connu de la police

Le jeune conducteur de 19 ans, habitant le quartier de Kermoisan serait "très défavorablement" connu de la police. Il circulait sans permis. Il a été interpellé trois heures plus tard à proximité de son domicile puis placé en garde à vue.

Le parquet de Quimper a confié l'enquête à la police judiciaire de Quimper pour tentative d'homicide.

 

"On a échappé au pire"

Le commissaire de Quimper José Trupin, s'est dit surtout "préoccupé cette nuit pour l'intégrité physique de son collègue, mais rassuré après l'avoir vu". Il précise qu'il faut prendre en compte aussi les conséquences psychologique d'une telle agression. Selon lui "hier soir, on a échappé au pire".
​​​​​​​

"Un fonctionnaire de police pris pour une quille de bowling"

Yoann Léandri, secrétaire zonal du syndicat Unsa Police, a rapidement réagi et réclame "une peine exemplaire et ferme pour cet individu qui prend des risques inconsidérés pour ne pas se soumettre à un contrôle, tout en prenant les fonctionnaires de police pour des quilles de bowling"

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
police société sécurité faits divers