La ville de Quimper fait l'acquisition aux enchères de cinq tableaux de Pierre de Belay, pour 250 000 €

Les cinq tableaux monumentaux de Pierre de Belay ont été acquis par la ville de Quimper à 250 000€ / © Montage à partir de photos fournies par Adjugart
Les cinq tableaux monumentaux de Pierre de Belay ont été acquis par la ville de Quimper à 250 000€ / © Montage à partir de photos fournies par Adjugart

C'est une vente aux enchères exceptionnelle qui s'est déroulée ce 1er décembre à Bénodet. Il s'agissait de cinq tableaux monumentaux formant une fresque à l'honneur de la Bretagne, une oeuvre du peintre quimpérois Pierre de Belay. C'est d'ailleurs la ville de Quimper qui a remporté les enchères..

Par Thierry Peigné


Il y avait foule, ce dimanche, dans la salle du restaurant de l’hôtel Kermoor à Bénodet. Car l'enjeu était de taille. Que les cinq tableaux de Pierre de Belay ne partent pas dans l'escarcelle de collectionneurs étrangers.
Il y avait foule dans la salle du restaurant de l’hôtel Kermoor à Bénodet pour la vente aux enchères / © France Télévisions - M. Le Morvan
Il y avait foule dans la salle du restaurant de l’hôtel Kermoor à Bénodet pour la vente aux enchères / © France Télévisions - M. Le Morvan

Les cinq tableaux ont d'abord été mis aux enchères un par un. Ils ont atteint les prix de 45 000€ pour le plus grand, puis deux à 38 000€, un autre de 32 000€ et un de 26 000€. Mais comme il était prévu qu'un achat du lot complet prévaudrait sur une enchère pièce par pièce, le lot a été proposé à la vente. Mis à prix à 179 000€, il a été adjugé à la ville de Quimper pour la somme de 250 000€.

Un soulagement s'est alors fait sentir dans la salle même où les tableaux monumentaux ont servi de décor depuis près d'un siècle. Les oeuvres de Pierre de Belay dont le musée de la Ville possède déjà un fonds, resteront donc en Cornouaille.

Parmi ceux qui tenaient à assister à la vente, deux amis particulièrement émus à l'idée que ces toiles soient prochainement décrochées de cette salle de restaurant où ils ont tous deux travaillé. Jean-Charles Daniel, propriétaire des lieux bientôt en retraite, et le guitariste Dan ar Braz, serveur ici-même dans sa jeunesse. 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus