“Éloge du sentiment” : la peinture d'histoire dévoilée au Musée des beaux-arts de Rennes

Jean-Baptiste Marie Pierre, "Bacchante endormie", 1763 ? / © Jean-Manuel Salingue/MBA Rennes
Jean-Baptiste Marie Pierre, "Bacchante endormie", 1763 ? / © Jean-Manuel Salingue/MBA Rennes

La peinture d'histoire à l'honneur au musée des beaux-arts de Rennes. 65 oeuvres mettent en lumière ce genre d'art qui s'illustre au XVIIIème siècle.

 

Par Emilie Colin


Toucher le spectateur par le sentiment et les émotions, telles étaient les ambitions des artistes à l'époque de la peinture d'histoire. Cette peinture pratiquée au XVIIIème siècle se laisse découvrir au musée des beaux-arts de Rennes. 65 oeuvres permettent aux visiteurs d'appréhender ce genre particulier, jusqu'au 12 mai 2019.
"La Fuite en Égypte" attribué à Jacques François Amand / © Musée des beaux-arts de Quimper/Thibault Toulemonde
"La Fuite en Égypte" attribué à Jacques François Amand / © Musée des beaux-arts de Quimper/Thibault Toulemonde


Le domaine des peintres les plus compétents


La peinture d'histoire s'illustre grâce à ceux qui disposent du talent d’inventer des œuvres complexes, où se mettent en scène les passions humaines, à travers des sujets issus de textes littéraires (profanes ou bibliques).  Autre caractéristique, les tableaux issus de cette période s'imposent, par leur taille. Parmi les thèmes explorés, le spectateur peut retrouver la fable amoureuse et les sujets galants. Le paysage, le portrait et le quotidien inspirent aussi.
 
Exposition Éloge des sentiments au musée des Beaux-Arts de Rennes
Reportage : Catherine Jauneau / Thierry Bouilly / Nolwenn Jacob / avec Guillaume Kazerouni, commissaire de l'exposition "éloge des sentiments"

Pendant que le sentiment s'installe à Rennes, les beaux-arts de Nantes proposent une découverte de toiles autour de "L'éloge de la sensibilité."

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus