Reconversion professionnelle. Devenir assistant(e) maternel(le) en 4 mois, financé par la Région, c'est possible

Alors qu'en 10 ans, le Finistère a perdu un tiers de ses assistantes maternelles et que la moitié devraient partir à la retraite d'ici 2030, il y a urgence à former des professionnels. Afin d'éviter d'aller "dans le mur", la Région, le Département, la CAF et Pôle Emploi ont mis en place une formation qualifiante de quatre mois, entièrement financée.

Nadine Le Pape est assistante maternelle à Lannédern, dans le Finistère. Elle rassure Camille, 2 ans et demi, qui a du mal à faire la sieste. Rassurer, éveiller, soigner, une mission qui la passionne depuis plus de 10 ans. "J'ai toujours aimé m'occuper des enfants. C'est très valorisant, je trouve".

Pour sa collègue, Nadia Horellou, c'est aussi un métier qui nécessite beaucoup d'engagement et qui est peu rémunérateur : "On fait 50 heures par semaine, voire plus et au niveau du tarif horaire, on est comme au SMIC. Donc on est obligé de faire beaucoup d'heures pour avoir un salaire correct. Et si on n'est pas passionné par ce métier, je pense qu'au bout d'un moment, on abandonne"

Un an pour trouver une assistante maternelle 

Bien que l'assistanat maternel soit le mode de garde le plus plébiscité par les familles bretonnes, en 10 ans, le département du Finistère a perdu près d'un tiers d'entre elles. En bout de ligne, difficile pour les parents de faire garder leurs enfants. A Irvillac, toujours dans le Finistère, Mélanie, une maman, raconte qu'elle a dû "attendre un an pour trouver une place. C'est hallucinant !", conclut-elle.

on court à la catastrophe si on ne réagit pas maintenant

Florence Missio, responsable du pôle Enfance Famille au Conseil départemental du Finistère

Le Département et Pôle Emploi ont créé une formation de quatre mois pour contrer la pénurie et faire découvrir un métier pas si connu : "Dans l'esprit de la plupart des gens, le métier d'assistante maternelle c'est la nounou à domicile, mais le métier en tant que tel, avec toutes ses responsabilités et toutes les connaissances nécessaires, c'est un vrai métier et il nécessite d'être soutenu", explique Florence Missio, responsable du pôle Enfance Famille au Conseil départemental du Finistère. Elle a constaté en 10 ans un effondrement, "de 6.700 assistantes maternelles agrées sur le département, on est aujourd'hui à 4.400 donc on court à la catastrophe si on ne réagit pas maintenant". 

D'autant que d'ici 2030, près de la moitié des assistantes maternelles vont partir à la retraite. 

Formation qualifiante, financée, avec une double certification 

Pour tenter d'anticiper et d'inverser la tendance, la Région, Pôle Emploi, la CAF et le Département viennent de lancer une formation qualifiante de 4 mois en Cornouaille, amenée à se reproduire ailleurs en cas de succès. Elle débouchera sur une double certification pour travailler à domicile ou en Maison d'assistance maternelle. 

Cette formation, financée à 80% par la Région, est entièrement prise en charge. Il reste quelques places pour la deuxième session de formation qui débutera le 30 octobre.

(Avec Manon Le Charpentier)

L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité