• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Sandrine Le Feur députée du Finistère, demande aussi une pause dans l'évacuation de la ZAD

Sandrine Le Feur / © MAXXPPP/Vincent Isore/IP3
Sandrine Le Feur / © MAXXPPP/Vincent Isore/IP3

Trois députés LREM, dont Sandrine Le Feur, députée du Finistère réclament "une pause" dans l'évacuation de la ZAD de Notre-Dame-des-Landes pour stopper la "spirale de violences" et "protéger" l'ensemble des personnes sur le site.

Par Sylvaine Salliou

Sandrine Le Feur, députée LREM de Morlaix rejoint les députés de la majorité qui demandent l'arrêt des opérations d'évacuation de la ZAD. Cette agricultrice bio de Morlaix appelle au retour au dialogue.



De son côté, le député LREM Matthieu Orphelin a aussi réclamé "une pause" dans l'évacuation de la ZAD pour stopper la "spirale de violences", comme l'avait fait la veille son collègue François-Michel Lambert.

Permanence détériorée


Lundi 9 avril, la permanence de Sandrine Le Feur de Morlaix a été détériorée par quelques jets de détritus. Elle avait publié un communiqué dans lequel elle expliquait que "Suite à la courageuse décision du gouvernement de ne pas donner suite au projet de construction d’un aéroport à Notre Dame des Landes, sa position a toujours été claire, et depuis le début : elle soutient les projets alternatifs, notamment agricoles, dès lors qu’ils s’inscrivent dans la légalité."




Les forces de l'ordre, qui ont accru mercredi leur pression sur les occupants illégaux de la ZAD de Notre-Dame-des-Landes, sécurisaient totalement la zone jeudi matin afin de permettre le déblaiement de la trentaine de "squats" détruits ou en cours de destruction. 

A lire aussi

Interview François Floret

Les + Lus