Sécurité en mer : les plaisanciers sous contrôle dans le Finistère

Les gendarmes, les affaires maritimes et les gardes du parc marin d'Iroise ont effectué des contrôles de sécurité en mer ce 15 août le long des côtes finistériennes. Une opération qui visait aussi à sensibiliser les plaisanciers aux bonnes pratiques sur l'eau.

De retour de pêche aux Glénan, ce plaisancier trouve un bateau de la gendarmerie sur sa route. Ce contrôle aléatoire est mené à la sortie de la baie de la Forêt-Fouesnant, dans le Finistère, pour sensibiliser à la sécurité en mer.
Premier constat des deux gendarmes après vérification des papiers et du matériel : il manque un extincteur à bord et la bouée de sauvetage fer à cheval. "Vu qu'il navigue dans une zone comprise entre deux et six milles nautiques d'un abri, explique l'adjudant-chef Sylvain Alix, il doit avoir le matériel de sécurité qui correspond à ce genre de navigation". Le plaisancier aura cinq jours pour se le procurer et le présenter à la gendarmerie.


"Vous avez fait réviser votre gilet de sauvetage ?"


Tout au long de ce samedi 15 août, et pour la troisième fois cet été, de nombreux contrôles ont été réalisés le long des côtes bretonnes. Les deux gendarmes positionnés au large de la Forêt-Fouesnant vont ainsi accoster une trentaine de bateaux pour rappeler à leurs propriétaires les règles de navigation (vitesse, permis, nombre de personnes à bord, etc), vérifier la conformité des matériels de sécurité et même la taille des poissons pêchés. 

"Vous avez fait réviser votre gilet de sauvetage ?" demande l'adjudant-chef Alix à un autre plaisancier, lequel répond que "la cartouche a été changée cette année". "Je suis en vacances ici pour trois semaines, dit-il. Tous les ans, je vérifie si tout est bien sur le bateau. Et là, après ce contrôle, je suis rassuré".
 
Le reportage de Chloé Tempéreau et Gwenaëlle Bron/France 3 Bretagne


L'homme accompagné de son fils peut reprendre la mer. Les gendarmes poursuivent leur mission de sécurité des loisirs nautiques. D'autant qu'il y a du monde sur l'eau en cette période estivale.

Au total, dans le Finistère, la gendarmerie, les services de la délégation à la mer et au littoral et les gardes du parc marin d'Iroise ont mobilisé, ce 15 août, huit unités de surveillance et d'intervention sur les 1250 km de côtes que compte le département. 



 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
sécurité société mer