Le site de Fort Cigogne joue sa restauration sur le Loto d'aujourd'hui

Des tickets à gratter au format XXL sont vendus dans les points habituels pour participer à financer la restauration de certains monuments. 14 sites patrimoniaux ont été retenus en Bretagne, dont Fort Cigogne, dans le Finistère. / © MT
Des tickets à gratter au format XXL sont vendus dans les points habituels pour participer à financer la restauration de certains monuments. 14 sites patrimoniaux ont été retenus en Bretagne, dont Fort Cigogne, dans le Finistère. / © MT

Grattage ou tirage, c'est le moment de tenter sa chance! Ce lundi 3 septembre, dix pour cent des mises du Loto serviront à financer des monuments en péril. En Bretagne, Fort Cigogne situé sur l'archipel des Glénan, fait partie des sites sélectionnés.

Par La rédaction


Le Loto du patrimoine, décidé fin 2017 dans le cadre de la mission confiée à Stéphane Bern, démarre aujourd'hui sous forme de tickets à gratter et de grilles. Ornés de photos de monuments à restaurer, la Française des jeux propose une somme de 1,5 millions d'euros, soit 6 gros lots cachés dans les tickets mis en circulation. Si ce gain est exceptionnel, le prix d'achat du ticket l'est aussi: 15€ pour tenter sa chance.

10 pour cent pour le patrimoine

Le prix élevé du Loto du jour s'explique par sa vocation: reverser 10 pour cent des mises, soit ce qui revient habituellement à l'Etat, à la Fondation du patrimoine. Avec cette opération, les initiateurs, Stéphane Bern en tête, espèrent récolter entre 15 et 20 millions d'euros, destinés aux 270 monuments identifiés comme étant en péril. Parmi eux, le Fort Cigogne.
 
Fort Cigogne , ancien fort militaire installé sur l'archipel des Glénan, dans le Finistère, devrait profiter d'une partie des mises du Loto du patrimoine / © ville de Fouesnant
Fort Cigogne , ancien fort militaire installé sur l'archipel des Glénan, dans le Finistère, devrait profiter d'une partie des mises du Loto du patrimoine / © ville de Fouesnant
 

Fort Cigogne à l'avant-poste pour être restauré


L'ancien fort militaire édifié en 1755 fait partie des 18 sites qualifiés de prioritaires. Sur une île au milieu de l'archipel des Glénan, dans le Finistère, Fort Cigogne a besoin d'une restauration profonde.  Montant des travaux estimé : 3,6 millions d'euros. Le site fortifié fut utilisé pour contrer les corsaires anglais et hollandais. Propriété de l'Etat,  il est fréquenté par les stagiaires de l'école de voile des Glénans. La ville de Fouesnant et le Conservatoire du littoral avaient déjà lancé en juin une souscription publique pour financer les travaux de Fort Cigogne. Le Loto du patrimoine pourrait bien doubler la mise.

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus