Loterie du patrimoine : Fort Cigogne va gagner un lifting

En septembre prochain, un jeu de grattage et un tirage spécial du Loto financeront la restauration de monuments en péril. Fort Cigogne situé sur l'archipel des Glénan fait partie des sites sélectionnés.

Fort Cigogne , ancien fort militaire installé sur l'archipel des Glénans, fait partie des 18 monuments en péril sélectionnés à l'occasion du " loto patrimoine".
Fort Cigogne , ancien fort militaire installé sur l'archipel des Glénans, fait partie des 18 monuments en péril sélectionnés à l'occasion du " loto patrimoine". © ville de Fouesnant
"En France, on n'a pas de pétrole mais on a des idées" pour financer la sauvegarde du patrimoine. On peut même s'appuyer sur un sport national : le loto. Il faudra bien cela pour sauver les milliers de chefs d'oeuvre en péril récensés dans toute la France. Une idée puisée en Angleterre  par l'animateur Stéphane Bern, en charge depuis 2017 d'un plan d'urgence. Son constat est simple : les financements publics sont de plus en plus restreints et le mécénat en France n'est pas encore assez développé. La Française des Jeux a donc été sollicitée pour lancer deux opérations spéciales. 


Fort Cigogne assure sa restauration


Parmi les 18 sites qualifiés de prioritaires, il y a Fort-Cigogne. Cet ancier fort militaire édifié en 1755  trône au milieu de l'archipel des Glénan dans le Finistère. Il fut utilisé pour contrer les corsaires anglais et hollandais. Aujourd'hui il est utilisé par l'école de voile des Glénans. Mais l'édifice a cependant besoin d'un sérieux lifting du sol aux remparts. Energie, sanitaires, eau potable..il s'agit d'd'adapter une construction du I8 ème siècle aux conditions environnementales et de confort du 21ème siècle. Montant des travaux estimé : 3,6 millions d'euros. La loterie "patrimoine " arrive donc à point nommé pour s'ajouter à  une souscription publique lancée courant juin par la ville de Fouesnant et le Conservatoire du littoral.



Gratter c'est sauver !


À partir du 3 septembre, des tickets de grattage à l'éffigie de 18 monuments emblématiques et au prix de 15 euros l'unité seront mis en vente dans les 30 800 points de vente de la FDJ et sur internet. Les gagnants pourront espérer au minimum 1 million d'euros de gain. C'est la part de l'Etat ( 20 % des mises en moyenne ) qui sera donc ensuite entièrement reversée au programme de restauration.

Au total ce sont 2100 dossiers de monuments en péril qui ont été répertoriés dans toute la France. Une liste très variée où l'on retrouve des châteaux, des viaducs mais aussi des églises et des fontaines... Eux aussi pourront compter sur une bouffée d'oxygène financière grâce un tirage spécial du loto le vendredi 14 septembre programmé la veille des journées européennes du Patrimoine.

L'Etat espère récolter jusqu'à 20 millions d'euros. Une goutte d'eau par rapport aux besoins mais cette opération aura le mérite de mobiliser les français autour de richesses nationales. En France, on n'a pas de pétrole mais on a des vieilles pierres ! 


Projet de valorisation avec le loto du patrimoine (infos du Ministère de la Culture)
Une fois restauré, le Fort Cigogne deviendra un lieu d’hébergement et de formation pour les élèves de l’école de voile des Glénans. Cette association, reconnue d’utilité publique et agréée par le Ministère des Sports, pourra y développer ses activités à caractère social, utilisant les sports nautiques comme vecteur d’intégration pour les jeunes en difficulté.

Etat de péril
Constatation de l’état d’insalubrité du fort, dont l’ensemble des têtes de murs doit être repris. Les remblais de terre au-dessus des voûtes des casemates sont gorgés d’eau du fait de l’absence de dallage et de récupération des eaux pluviales sur les terrasses des forts ouest et sud. Les élévations des murs sont déjointoyées et la tour construite en 1911 a perdu tous ses tirants intérieurs, fragilisant sa stabilité. Des
travaux d’urgence de mise hors d’eau et hors d’air sont nécessaires pour assurer la sauvegarde de l’édifice. 

Nature des travaux à réaliser
La Ville de Fouesnant, bénéficiant d’une délégation de maîtrise d’ouvrage, lancera en 2018 des travaux d’envergure, divisés en quatre tranches et concernant la restauration des remparts ainsi que le clos et couvert des casemates et bâtiments, puis l’aménagement des intérieurs. Le parti pris est de restituer l’esthétique du fort, en rétablissant les éléments manquants, ainsi que d’intégrer les éléments contemporains destinés à améliorer l’usage et le confort, dans une logique d’éco-conception. 

Démarrage des travaux
Fin 2018 / début 2019 ; fin des travaux : 2021
Montant attribué au titre des jeux Mission Patrimoine : 162 000 €
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
patrimoine culture tourisme économie
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter