• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Vieilles Charrues : Tears for Fears, le temps de l'élégance

Tears for Fears pour la première fois aux Vieilles Charrues / © Carole Collinet-Appéré/France 3 Bretagne
Tears for Fears pour la première fois aux Vieilles Charrues / © Carole Collinet-Appéré/France 3 Bretagne

Tears for Fears a marqué une génération entière dans les années 80. Et le concert d'hier soir prouve que le duo anglais en a toujours sous la pédale. 

Par Carole Collinet-Appéré

Aux premières notes de "Everybody wants to rule the world", un frisson parcourt la foule. Les picotements sous la peau. Voilà, on y est : Tears For Fears prend la plaine d'assaut et nous ramène plus de trente ans en arrière. Roland Orzabal et Curt Smith n'avaient jamais mis un pied aux Vieilles Charrues. Ils y inscrivent un concert magistral. 
 
© Carole Collinet-Appéré/France 3 Bretagne
© Carole Collinet-Appéré/France 3 Bretagne

Dans le public, des fans de la première heure. "On était jeunes, on était lycéens, se rappelle ce couple. Ils ont vieilli mais nous aussi ! On connait toutes les chansons par coeur". Des parents venus avec leurs enfants, "on voulait qu'ils découvrent ce que nous avons écouté dans nos chambres d'ados"
Pendant plus d'une heure, Tears for Fears va balayer un répertoire riche, émaillé de tubes planétaires, comme "Shout" qui viendra d'ailleurs clôturer le set. Si la voix d'Orzabal ne sonne pas toujours juste, peu importe. La magie opère. "Tears for Fears à Carhaix, c'est incroyable !" s'enflamme cette habituée de Kerampuilh. 

 
© Carole Collinet-Appéré/France 3 Bretagne
© Carole Collinet-Appéré/France 3 Bretagne

Quand arrive "Mad world", porté par un Curt Smith en grande forme - qui se paie même une petite sortie de scène pour aller tutoyer le public -, on se dit que le ciel peut cracher toute la pluie du monde, rien ne viendra gâcher le moment.
 
Curt Smith en suspension sur "Mad World" / © Carole Collinet-Appéré/France 3 Bretagne
Curt Smith en suspension sur "Mad World" / © Carole Collinet-Appéré/France 3 Bretagne


"C'est quoi ça, une vieille charrue ?" se demande Roland Orzabal en français, avant d'entamer "Sowing the seeds of love". Tears for Fears sème sa musique et la plaine répond d'une seule voix.
 
Roland Orzabal sur la scène Kerouac / © Carole Collinet-Appéré/France 3 Bretagne
Roland Orzabal sur la scène Kerouac / © Carole Collinet-Appéré/France 3 Bretagne


La reprise de "Creep" de Radiohead est inattendue. Mais pourquoi pas ! D'un groupe anglais créatif à un autre qui l'est tout autant (et que l'on espère voir un jour à Carhaix), le lien se tient. 
Quand l'heure de quitter la scène arrive (trop vite), le public a rajeuni de trente ans. La machine à remonter le temps des Vieilles Charrues est résolument au point.
 
Vieilles Charrues : Tears for Fears
Extrait et réactions concert de Tears For Fears Reportage : Claire Louet, Stéphane Soviller et Hélène Notat

 

Sur le même sujet

toute l'actu musique

Interview François Floret

Les + Lus