Gilles Pennelle (Rassemblement national) : " En Bretagne, nous sommes la seule opposition crédible !"

Avec l’échec des municipales, le Rassemblement national veut rebondir. Les prochaines élections départementales et régionales seront un test pour un véritable ancrage en Bretagne.  
 
Gilles Pennelle
Gilles Pennelle © DR
« Il n’aura pas de Marine Le Pen à l'Elysée sans la conquête de la Bretagne ». C’était il y a 3 ans, en pleine campagne de l’élection présidentielle, Marion Maréchal se déplace à Fougères pour mobiliser les troupes. Ce jour là, elle affiche des ambitions et met la barre très haute pour Gilles Pennelle. Depuis, le chef de file du RN dans la région tente de transformer l’essai.

Retrouvez ke replay de Gilles Pennelle dans "Dimanche en Politique" 
 


Mobiliser les troupes 

 
Les dernières élections municipales sont pourtant passées par pertes et profits en Bretagne. Avec seulement 5 conseillers municipaux élus (Lanester, Dinan, Fougères), le mouvement de Marine Le Pen n’a pas vraiment « performé ». « Le contexte sanitaire a clairement joué en notre défaveur. Nous avons eu beaucoup de mal à mobiliser notre électorat » estime Gilles Pennelle, le chef de file RN au Conseil Régional. 

Déjà très impliqué dans la coordinations des fédérations, il repartira au combat pour les Régionales. Mais l’élu breton a été aussi désigné animateur des élections départementales au niveau national.
Et pour le moment, il s’agit de boucler les investitures. Gilles Pennelle se veut rassurant : « Pour l’instant tout cela avance à un bon rythme si les élections sont réporteés en juin. Sur les 4000 investitures nécessaires, 1000 sont déjà validées ». La quantité est là mais la qualité ?  Pour de nombreux observateurs, les candidats RN aux dernières élections municipales n’ont pas laissé une empreinte indélébile. 

 
Ouvert aux alliances 

 
Sauf que depuis, la crise du Covid est passée par là. Cet été, le Rassemblement national a publié « le livre noir du coronavirus ». Une charge violente contre la gestion sanitaire du gouvernement. Même si en Bretagne, la situation a toujours été sous contrôle, Gilles Pennelle enfonce le clou : « La politique menée va conduire à un marasme économique. Amateurisme, arbitraire, incompétence résume en trois mots la gestion de la crise par le gouvernement. »

Le conseiller régional, lui, se présente pour la Bretagne comme le « garant du modèle français ». Il estime que son mouvement a gagné en crédibilité citant fièrement un sondage qui place le RN en tête des forces politiques bretonnes pour les prochains scrutins. Sondage sur lequel la commission des sondages a émis des réserves. 

« Nous sommes en Bretagne, la seule opposition crédible. Debout la France et des élus locaux LR qui se sentent trahis par leur direction macron compatible sont les bienvenus. Nous sommes plus que jamais un mouvement ouvert et de rassemblement » affirme Gilles Pennelle qui tend clairement la main désormais à d’autres familles politiques.

Gilles Pennelle est l'invité de Dimanche en Politique à 11H25 sur France 3 Bretagne
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
dimanche en politique politique