• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Grève de la fonction publique : journée de mobilisation en Bretagne

Plusieurs syndicats dont la CGT sont à l'origine de la manifestation prévue ce mardi. / © IP3 PRESS/MAXPPP
Plusieurs syndicats dont la CGT sont à l'origine de la manifestation prévue ce mardi. / © IP3 PRESS/MAXPPP

À l'appel de l'intersyndicale FSU-CGT-FO-Solidaires, la fonction publique est en grève. Estimant que la politique du gouvernement met en danger les fonctionnaires, de tous secteurs confondus, les syndicats veulent regrouper les contestations et marquer le coup ce mardi 19 mars.

Par Corentin Bélard


Ils ont un peu disparu du paysage médiatique. Pourtant les syndicats sont toujours présents pour défendre la cause des salariés. Dans le cas de la fonction publique, le mouvement avait commencé le 20 novembre dernier, trois jours après celui des Gilets jaunes.
Ce sont ces derniers qui semblent avoir pris le devant de la scène. Les actions syndicales n'ont été que peu relayées par les médias face au radicalisme des manifestations de Gilets jaunes.
 

Les écoles primaires perturbées

La journée du 19 mars doit être celle des mobilisations. L'intersyndicale veut fédérer l'ensemble des contestations dans la fonction publique. Le mouvement sera particulièrement suivi dans les écoles maternelles et primaires. Les instituteurs s'opposent au projet de loi "L'école de la confiance" voté en février qui, selon eux, "ne donne aucun moyen supplémentaire et répond à un logique économique" alors que l'Éducation nationale "manque de moyens" selon son principal syndicat, Snuipp-FSU.
 

En Bretagne, le temps d'école des enfants sera fortement perturbé ce 19 mars.

Dans la capitale bretonne, la grève semble très suivie par le corps enseignant. Sur les 83 écoles rennaises, 22 seront totalement fermées tout comme 31 cantines. Au niveau des accueils, celui du matin sera fermée dans 60 écoles et celui du soir, dans 36 d'entre-elles.

Dans le Morbihan, une quarantaine d'écoles sera fermée sur les 290 que compte le département ; toutefois beaucoup d'entre-elles seront perturbées, partiellement fermées. La fédération locale estime que 40% des écoles morbihannaises sont concernées par la grève.
 

 

Un nouveau départ

En terme de rassemblements, la CGT a partagé une carte les recensant. Dix-sept manifestations prévues de Brest à Fougères. 

Les syndicats veulent que cette journée de mobilisation soit celle d'un nouveau départ. Le moment de réaffirmer que ce sont les syndicats les plus à même de combattre pour les droits des travailleurs. "On sent la colère monter, l'envie de se mobiliser est assez forte, assure Jean-Marc Cléry, secrétaire régional FSU. Mais on ne craint pas de violences, les manifestations seront identifiées et contrôlées par un service d'ordre."

Il tient aussi à souligner le travail au quotidien que font les syndicats dans la protection des travailleurs. Malgré le peu de couverture médiatique de leurs revendications, Jean-Marc Cléry insite sur le fait que "le 19 mars ne signe pas l'arrêt des revendications mais plutôt une montée en puissance de celles-ci".
Dans l'Éducation nationale, une nouvelle journée de mobilisation est notamment prévue pour le 30 mars.
 

Sur le même sujet

Interview d'Emmanuel Ethis, recteur de l'académie de Rennes

Les + Lus