Guerre des prix: la mobilisation des agriculteurs bretons ne faiblit pas

Les Jeunes agriculteurs du Finistère ont mené en soirée une action éclair sur le parking du Carrefour de Quimper - 28/01/2018 / © Maxppp/PhotoPQR/Le Télégramme - B. Salaun
Les Jeunes agriculteurs du Finistère ont mené en soirée une action éclair sur le parking du Carrefour de Quimper - 28/01/2018 / © Maxppp/PhotoPQR/Le Télégramme - B. Salaun

Depuis plusieurs jours, les agriculteurs s'en prennent à des grandes surfaces afin de faire pression sur les négociations commerciales en cours avec la grande distribution. Dernières manifestation en date, des actions dans la nuit de dimanche à lundi dans le Finistère.

Par T.P. avec AFP

Les actions de la nuit du 27 au 28 janvier font suite à celles similaires qui avaient déjà eu lieu ces derniers jours dans les Côtes-d'Armor. 


Peser sur les négociations

Ces actions se sont déroulées dans le cadre d'un appel national des JA et de la FNSEA afin de peser sur les négociations commerciales en cours entre les secteurs de la distribution, de l'agroalimentaire et les producteurs agricoles.Selon une porte-parole de la FNSEA, ces manifestations pourraient se poursuivre toute la durée de ces négociations jusqu'au 1er mars, avec des actions "à l'initiative des fédérations régionales".

Il s'agit de peser sur les négociations "et surtout de dénoncer le fait qu'ils (les distributeurs) ne respectent pas la charte", indique cette porte-parole pour qui "ça ne peut pas continuer comme ça".

Une charte de bonne conduite a été signée le 14 novembre entre représentants des agriculteurs, de l'industrie agroalimentaire et de la distribution pour permettre une meilleure répartition de la valeur entre les acteurs de la chaîne et arrêter la guerre des prix, en attendant le projet de loi issu des États généraux de l'Agriculture.

"On a de très mauvais retours des négociations en cours", a indiqué à l'AFP le secrétaire général des JA du Finistère Florian Salaun. "Là, on a donné un signal d'alerte mais si rien ne change dans les jours à venir il se peut que les actions se durcissent", a-t-il prévenu.

Des actions se sont déroulées entre 21H00 et minuit dans devant des grandes surfaces de Quimper, Audierne, Ploudalmézeau et Guilers. Les agriculteurs s'en sont pris aux enseignes Leclerc, Carrefour, Lidl et Casino, déversant des remorques entières de détritus avant de repartir à bord de leurs tracteurs.

A lire aussi

Sur le même sujet

Maladies rares : mieux vivre au quotidien

Les + Lus