Haut conseil breton pour le climat : une instance régionale créée pour conseiller les politiques sur les questions liées aux changements climatiques

Publié le

Comment mieux gérer les problématiques liées aux changements climatiques en Bretagne? ce sera la mission du tout nouveau Haut conseil Breton pour le Climat . 3 questions à Vincent Dubreuil, Professeur de géographie à l’Université Rennes 2 et co-président de cette instance.

Vivez le Festival Interceltique : Le Festival Interceltique de Lorient 2022

Initié par la Région, le Haut Conseil Breton pour le Climat sera chargé d’éclairer les choix politiques des élus régionaux en matière de changement climatique. Cette instance consultative, réunissant 20 experts, a été installée vendredi 13 mai à Rennes, pour 6 ans, par le Président Loïg Chesnais-Girard, en présence de Franck Lecocq, co-auteur du 6e rapport du GIEC, le Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat

 

Question : Quel sera le rôle du Haut Conseil pour le Climat?

Vincent Dubreuil : il sera Co-présidée par Anne-Marie Tréguier,  Directrice de recherche au CNRS Université de Bretagne Occidentale et  moi-même. Il aura un rôle consultatif auprès de la Région et donnera des avis sur les politiques à mener sur les questions d'adaptation climatique et fournira son expertise sur toute les questions autour de l'eau, de la biodiversité, de l'agriculture et de l'économie et la façon dont les changements climatiques concernent la Bretagne. Par ailleurs, nous avons une mission de vulgarisation auprès du grand public . Nous avons une réelle autonomie et nous pourrons nous saisir de questions sur des problématiques climatiques propres à la région car nous sommes une instance indépendante.

S’inspirant du Haut Conseil national pour le Climat et des groupes d’experts mis en place dans d’autres régions, la composition, l’organisation et le fonctionnement du Haut Conseil Breton pour le Climat ont été élaborés avec des scientifiques bretons, faisant partie d’un groupe de préfiguration qui s'est constitué en 2021 autour d'anciens membres du comité scientifique de la Breizh COP , des fédérations de recherche bretonne, d'écoles, instituts et universités et d'organismes partenaires de la Région.

Question : Quelles expertises seront vos priorités?

Vincent Dubreuil : Nous allons étudier comment les résultats des derniers rapports du GIEC se déclinent sur la Bretagne et quelles sont les stratégies d'adaptation pour le climat dans la Région. Nous avons déjà mis en place un groupe de travail sur la diminution du  trait de côte et les risques climatiques sur le littoral. Nous allons travailler sur l'impact des changements climatiques sur la qualité de l'eau, la santé. Nous aurons aussi un regard sur le budget vert du conseil régional.

L'action du Haut Conseil s’inscrit en complémentarité et en articulation très étroite avec les acteurs pouvant intervenir sur le champ du dérèglement climatique, notamment le Conseil Economique, Social et Environnemental, Régional (CESER), l’Observatoire de l’Environnement en Bretagne (OEB), l’Agence Bretonne de la Biodiversité (ABB), le Centre de Ressources et d’Expertise Scientifique sur l’Eau en Bretagne (CRESEB) et la chambre régionale d’agriculture.

Question : qui compose ce Haut Conseil Breton pour le Climat?

Vincent Dubreuil : S’inspirant du Haut Conseil national pour le Climat et des groupes d’experts mis en place dans d’autres régions, la composition, l’organisation et le fonctionnement du Haut Conseil Breton pour le Climat ont été élaborés avec des scientifiques bretons, faisant partie d’un groupe de préfiguration qui s'est constitué en 2021 autour d'anciens membres du comité scientifique de la Breizh COP ( aujourd'hui disparu) , des fédérations de recherche bretonne, d'écoles, instituts et universités et d'organismes partenaires de la Région. Nous avons voulu qu'il soit pluridisciplinaire et qu'il représente l'ensemble du territoire de la région. Il est composé de 20 scientifiques qui sont complémentaires. Ils sont physiciens, géographes, sociologues, biologistes, issus d'instituts de recherche bretons de tout nos départements. Leurs compétences sont complémentaires et ils ont une expertise sur diverses thématiques autour des enjeux climatiques.