• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Alan Stivell : sa première harpe celtique passée au scanner

Alan Stivell et sa telenn gentan prête à passer dans le scanner / © T.Brehier
Alan Stivell et sa telenn gentan prête à passer dans le scanner / © T.Brehier

La harpe construite par le père d'Alan Stivell dans les années 50 est passée au scanner du laboratoire BCRX de Mordelles. Les archéo-musicologues ont souhaité réveler la constitution interne de l'instrument pour assurer sa survie.

Par Maylen Villaverde



C'est un authentique monument historique. La harpe celtique d'Alan Stivell appelée Telenn gentan, la première harpe en breton, est celle que construisit Jord Cochevelou, son père. Cette harpe, Alan en joue depuis son enfance. Plus précisément depuis 1953.

Ce jeudi 7 février, pour la première fois de sa vie, Telenn gentan va passer sous les rayons X d'un scanner. Non pas pour la soigner d'un quelconque mal mais pour en découvrir les secrets de fabrication. Un moment d'émotion pour celui qui caress ces 33 cordes depuis plus d'un demi siècle.
 
Après plusieurs passages sous toutes les coutures, Telenn gentan commence à parler.

Pour les porteurs du projet, Julian Cuvilliez et Audrey Lecorgne de l'atelier Skald c'est une grande satisfaction. Les deux luthiers-chercheurs en archéo-musicologie depuis 15 ans sont aussi épatés par la maîtrise de son constructeur.

Au delà des considérations techniques, Telenn Gentan passe l'examen, haut la main, et n'en séduit que plus le principal intéressé.

Du haut de ses 66 ans, et son bois de noyer et d'épicéa sculptés, Telenn Gentan n'a rien perdu de ses mystères, et il en reste sans doute à découvrir.
 

A lire aussi

Sur le même sujet

toute l'actu musique

Philippe PAUL, sénateur LR du Finistère

Les + Lus