C'est quoi ton métier ? À Châteaugiron, des entreprises ouvrent leurs portes aux collégiens

Découverte concrète des métiers pour des collégiens dans une menuiserie à Châteaugiron / © Marc-André Mouchère - France 3 Bretagne
Découverte concrète des métiers pour des collégiens dans une menuiserie à Châteaugiron / © Marc-André Mouchère - France 3 Bretagne

Faire découvrir leurs métiers, c'est l'objectif d'entrepreneurs qui ouvrent à des collégiens les portes de leur société. Une façon de les aider dans leur orientation et de promouvoir aussi l'apprentissage, une des missions portées par le gouvernement, qui veut atteindre 500 000 apprentis en France.

Par Krystell Veillard

Ouvrir les portes de leurs entreprises, et faire découvrir les métiers aux jeunes, c'est tout l'objectif de la Semaine économique du Pays de Châteaugiron, initiée par les entrepreneurs du secteur. 450 collégiens visitent ainsi toute cette semaine, 26 entreprises du bassin de Châteaugiron, pour mieux en connaître les métiers. Les plus jeunes connaissent souvent très mal le monde du travail et ignorent jusqu'à l'existence de nombreux métiers. L'initiative des entrepreneurs, en les accueillant, a donc pour but de les aider dans la construction de leur projet professionnel. 

Le reportage à Châteaugiron de Marc-André Mouchère et Christophe Rousseau

valoriser l'apprentissage : portes ouvertes entreprises
Le reportage à Châteaugiron de Marc-André Mouchère et Christophe Rousseau - Interviews : Christian Niel, Castel Menuiserie Agencement - Pierre Lemoine, collégien en 4ème à Châteaugiron - Benjamin Le Hegarat, menuisier agenceur niveau BAC+2

 

Mise en adéquation des besoins des entreprises avec ceux des jeunes


Il s'agit aussi pour les professionnels, que davantage de jeunes se dirigent vers les formations, dont ils ont besoin, pour qu'il y ait une meilleure adéquation entre les profils des jeunes et les besoins des entreprises. Mais pour y parvenir, il faudra développer les formations par l'apprentissage et surmonter quelques freins.

17 512 jeunes sont inscrits au 1er septembre dans l'un des 38 CFA bretons (centre de formation des apprentis), ce sont 736 de plus que l'an passé à la même période. Une progression qui se vérifie dans des secteurs comme le bâtiment, la métallurgie, l'agriculture et le paysage…quand d'autres ont tendance à stagner comme les métiers de bouche, ou la coiffure.

Objectif : 20 000 apprentis en 2020 en Bretagne


Il reste encore du chemin à parcourir pour atteindre l'objectif de 20 000 apprentis en 2020 en Bretagne. Un chantier de longue haleine dont l'un des axes s'appelle «adéquation» c'est à dire faire coïncider besoins des entreprises et besoins des jeunes. Au 1er septembre, 3 200 maîtres d'apprentissage potentiels recherchaient un jeune, quand 5 000 jeunes, eux, étaient en quête d'une entreprise pour les former.

Valoriser l'apprentissage 


En 2017, la Région Bretagne a consacré 90 millions d'Euros à l'apprentissage. 90 millions pour un coup de pouce aux professionnels via des aides au recrutement d'apprentis, et des primes à l'apprentissage, des coups de pouce aux jeunes aussi pour leurs dépenses de transport, de logement, de restauration.

Mais développer l'apprentissage, passera aussi par un changement en profondeur des mentalités. Parce qu'il faut encore convaincre les jeunes, et  les parents que les filières générales ne sont pas les seules à mener vers de beaux débouchés. L'an passé, le nombre d'apprentis en Bretagne ne représentait que 4,4% des jeunes de 16 à 25 ans.

A lire aussi

Sur le même sujet

Liquidation judiciaire des Presses de Bretagne

Près de chez vous

Les + Lus