• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Cinq choses à savoir sur le festival du Roi Arthur

Le festival du Roi Arthur et sa foule en 2018 / © Nico M
Le festival du Roi Arthur et sa foule en 2018 / © Nico M

Le Festival du Roi Arthur affiche complet pour l'édition 2019. La programmation a attiré les foules avec notamment Suprême NTM, Jungle, Angèle, Skip The Use, The Avener...Voici 5 choses que vous ignorez peut-être et que vous allez découvrir pendant trois jours ! 

Par E.C

Le Festival du Roi Arthur ouvre ses portes ce vendredi 23 août. Au programme, trois jours de concerts à Bréal-sous-Montfort. Derrière l'affiche et les artistes, c'est tout une organisation qui se met en place. Voici cinq choses à savoir.  
 

Une édition 2019 qui n'a failli pas voir le jour


2019 célèbre les dix ans du festival mais les organisateurs ont bien cru ne pas pouvoir reconduire le projet cette année. Les caisses étaient vides et affichaient un déficit de 200 000 euros. Tout le monde (y compris les bénévoles) s'est donc mobilisé pour trouver les fonds nécessaires, les élus ont été sollicités. Les subventions ont fini par arriver. Le conseil départemental a même débloqué une enveloppe de 30 000 euros. Soulagement donc et surprise : le festival affiche complet. 


Une programmation soignée


"On essaie de privilégier des artistes qui ne sont pas déjà planifiés partout, d'avoir de grands noms" explique Anthony Launay, en charge de la communication du festival. "Angèle n'a joué qu'à Art Rock cette année. NTM ne jouait pas en Bretagne. Pour Danakil, c'est la seule date française en festival." On travaille aussi avec les groupes locaux. Pour nous c'est important. C'est Born Idiot qui ouvre par exemple le festival."


Halte aux déchets, chasse aux mégots 


Le Roi Arthur ne laisse pas passer les déchets ! Depuis 2011, le festival possède une brigade du tri, un moyen de préserver les terres agricoles où se déroule l'événement. Soixante bénévoles se relaient pour assurer la propreté du lieu. Une fois sac les poubelles ramassés, un tri sélectif est assuré et permet au verre ou au plastique d'être revalorisé. 

Les festivaliers sont impliqués dans la démarche. Ils peuvent recevoir 1 € sur leur bracelet cashless pour un sac trié, 50 cents pour un sac non trié. La chasse aux mégots est également de mise pour la première fois cette année. Si vous rapportez un verre rempli de mégots, vous aurez droit à une consommation gratuite !


Un festival à l'écoute des besoins de chacun


Se garer, se déplacer, pouvoir écouter en toute sérénité. Le festival affiche ses ambitions côté accessibilité et à destination des personnes en situation de handicap. Une entrée dédiée, le long de la route facilite l'arrivée sur le site. Une plateforme réservée offre une meilleure visibilité. De 70m², il est possible d'y accéder avec un accompagnateur. Son emplacement a été modifié, plus en décalé et plus proche des facilités comme les bars ou les toilettes. 

Parmi les autres dispositifs proposés : une boucle magnétique, installée autour de la plateforme pour les personnes malentendantes. 


Pause pipi plus rapide pour les femmes ? 


Le Festival du Roi Arthur teste les urinoirs féminins et devient le deuxième festival français à les essayer cet été (c'est le festival Summer Vibration en Alsace qui a commencé). Trois seront proposés sur le site. Un gain de temps ? À raison de 30 secondes par pipi en moyenne contre 3 minutes en toilettes classiques, 12 femmes pourront uriner simultanément soit 24 pipis à la minute. L'attente devrait être moins longue que d'habitude. 


 

A lire aussi

Sur le même sujet

toute l'actu musique

Interview François Floret

Les + Lus