Cyclisme. Cible d'insultes racistes, Nacer Bouhanni de l'équipe Arkéa-Samsic va porter plainte

La course Cholet-Pays de Loire s'est déroulée le 28 mars dernier et a vu un sprint de fin houleux, impliquant Nacer Bouhanni sprinteur d'Arkéa-Samsic. Disqualifié, le cycliste subit depuis des attaques racistes sur les réseaux sociaux et annonce qu'il va porter plainte. 

Nacer Bouhanni en août 2020, lors des championnats de France à Grand-Champ
Nacer Bouhanni en août 2020, lors des championnats de France à Grand-Champ © MAXPPP

La course Cholet-Pays de Loire s'est tenue le 28 mars. La victoire s'est jouée au sprint, lequel aurait pu mal tourner. Nacer Bouhanni (Arkéa-Samsic) est sorti de sa trajectoire, envoyant le Britannique Jake Stewart (Groupama-FDJ) le long des barrières. Depuis, des échanges tendus ont eu lieu entre les deux athlètes, via réseaux sociaux interposés

Dans un communiqué, Nacer Bouhanni a tenu à expliquer : "Je suis désolé pour Jake Stewart. Le sprint s’est déroulé ainsi : je vois Élia Viviani lancer et je veux prendre sa roue. J’admets que mon erreur a été de changer de trajectoire pour aller prendre sa roue. Je ne vois pas Jake Stewart à ce moment-là. Lorsque nous entrons l’un et l’autre en contact je me retrouve déséquilibré. Je me rattrape comme je peux afin ne pas tomber. Je voulais juste prendre l’aspiration car le vent venait de face côté droit, en aucun cas c’était intentionnel".


Des attaques racistes contre Nacer Bouhanni qui va porter plainte

Alors que l'Union Cycliste Internationale (UCI) doit décider de sanctions, depuis cette course, d'autres attaques affluent, via les réseaux sociaux. Nacer Bouhanni reçoit des commentaires racistes, dans toutes les langues, lui disant de retourner en Afrique, le qualifiant de voyou, le tout assorti d'émoticônes de têtes de cochons. Sur son compte Instagram, le cycliste a partagé ces publications et réagi : "Sachez que je suis né en France et que je vais déposer plainte car cela fait déjà bien longtemps que je le subis et me tais mais cette fois je ne laisserai plus passer."

© @nacer_bouhanni


Son équipe Arkéa-Samsic dénonce ces "attaques violentes à caractère raciste". Dans un tweet, elle précise : "L'équipe Arkéa-Samsic déplore et dénonce fermement ces actes et apporte son total soutien." 

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
cyclisme sport