Épiniac : le partage et le collectif, un moteur pour construire sur l'éco-hameau de la Bigotière

Le chantier participatif bat son plein sur l'éco-hameau de la Bigotière à Épiniac en Ille-et-Vilaine. De la restauration de bâtiments, pour un projet beaucoup plus large né en 2016 à l'initiative de six couples, qui s'y sont installés, avec comme moteur, le partage, le collectif, et l'écologie.
L'ancienne ferme de la Bigotière s'est transformée en éco-hameau
L'ancienne ferme de la Bigotière s'est transformée en éco-hameau © Krystel Veillard - France Télévisions

La Bigotière, est nichée dans la campagne de Dol, sur la commune d'Epiniac. C'est une ancienne ferme transformée depuis quelques années en éco-hameau. Et en ce mois de juillet, elle ressemble un peu à une ruche, car ça s'active dans tous les coins. Il y a plusieurs chantiers de restauration des bâtiments, une charpente d'un côté, des murs de l'autre, ou encore une façade et puis aussi du débroussaillage dans le bois d'à côté, ou de la cuisine pour nourrir tout ce petit monde.
 

Un chantier participatif pour la restauration


Pour ce qui est de la rénovation des habitations, les travaux ont bien avancés depuis quatre ans. Les six couples à l'origine du projet ont quasi tous intégré leur logement. Et pour les travaux en cours, c'est un chantier participatif qui est à l'oeuvre. Et ils sont nombreux à mettre la main à la truelle durant ces quinze jours. Il y a non seulement les amis, les enfants, leurs copains, mais encore des bénévoles de l'association Twiza, qui organise ce type de chantiers en éco-construction, afin de construire ou rénover de manière écologique, mais aussi de transmettre des savoir-faire. Les briques sont en effet faites de terre et de sable, l'enduit est en chanvre et terre. Les matériaux choisis sont le plus écologiques possibles et les plus locaux aussi. Car le moteur dans cet éco-hameau c'est bien le respect de l'environnement, avec l'idée de collectif et de partage. 
 
Un chantier participatif pour la restauration des bâtiments
Un chantier participatif pour la restauration des bâtiments © Krystel Veillard - France Télévisions
 

Le projet de vie de six couples


Le projet est celui de six couples, des amis de toujours, qui en 2016 décident de sortir de la ville, pour s'installer en milieu rural, dans un habitat partagé, avec l'idée d'y développer des activités, de l'accueil et des animations. "On a décidé de poursuivre notre rêve, de porter un projet collectif de vie entre nous, d'habitat partagé mais aussi d'accueil, avec des activités reliées à un territoire rural" explique ainsi Jean-Luc Toullec, un des initiateurs et habitants de l'éco-hameau. Avec l'idée de vivre des choses ensemble tout en gardant une intimité familiale. Si certains d'entre eux ont gardé leur activité, d'autres ont changé de vie, à l'image de Gilbert, qui a 55 ans a passé son CAP de boulangerie et qui aujourd"hui fournit le pain pour le hameau mais aussi beaucoup plus largement. Du pain complet, qu'il façonne à partir de variétés anciennes de blé. "Le pain c'est à la fois un aliment de base et c'est chargé de symboles, le partage, le blé qui pousse droit vers le ciel..." confie-t-il.
 
L'escale Pain de Gilbert
L'escale Pain de Gilbert © Krystel Veillard - France Télévisions
 

Les paniers du Ruisseau


Il y avait déjà le pain de Gilbert ou plutôt de "L'escale pain" sur le hameau, mais depuis la crise sanitaire, des paniers complets ont également vu le jour. A la demande des producteurs locaux privés de marchés et de distribution durant le confinement, la Bigotière a en effet mis en place un système de distribution de produits fermiers. Ce sont ainsi quelques 25 producteurs locaux, de viande, laitages, fruits, légumes, herbes, boissons, etc, qui se sont fédérés autour de la Bigotière et qui fournissent aujourd'hui une centaine d'adhérents. "Une façon à la fois de faire vivre le territoire mais aussi de le faire connaître aux habitants alentours", remarque Jean-Luc.
 
Nathalie en pleine préparation des Paniers du Ruisseau
Nathalie en pleine préparation des Paniers du Ruisseau © Krystel Veillard - France Télévisions
 

Un hameau foisonnant d'idées et de projets


La Bigotière, c'est encore un projet social depuis trois ans, avec l'accueil de mères isolées avec enfants. Elles sont trois actuellement à y vivre, mais huit femmes y sont déjà passées. Il faut dire que deux des couples habitants le hameau étaient déjà familles d'accueil. C'est aussi un éco-centre, avec de nombreuses animations nature, grâce à Jean-Luc, spécialiste de  la biodiversité et membre de Bretagne Vivante. C'est encore un jardin et un potager partagés, avec aussi des animaux, chèvres, poules, moutons, et des ânes pour les balades. Le site accueille également une compagnie d'art vivant "la Souffleuse de Rêves". Mais ici il n'y a semble t-il pas besoin de souffler beaucoup pour que les rêves prennent forme, le terreau est pour le moins propice à faire germer les projets et les idées ! Avec toujours un principe de base, la convivialité, qui se ressent autour de la table et lors des animations, concerts, soirées ou formations. 
  
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
écologie environnement société