Camp de 400 migrants à Rennes : intervention de police ce jeudi matin

Publié le Mis à jour le
Écrit par M.Hamiot
Camp installé au parc des Gayeulles à Rennes
Camp installé au parc des Gayeulles à Rennes © Groupe logement du 14 octobre

Depuis cet été et la fermeture de squats, plusieurs centaines de migrants se sont regroupés au parc des Gayeulles. La police a effectué ce jeudi 12 septembre, au matin, un contrôle d'identité. Quatre personnes ont été interpellées.


Ce jeudi 12 septembre au matin, les services de l'Etat ont effectué un contrôle d'identité au campement des Gayeulles. Près de 400 migrants se sont installés dans le parc depuis cet été. 
L'opération était commanditée sur ordre du procureur. Pour la préfecture d'Ille-Et-Vilaine, le but était d'"établir une liste des personnes présentes et connaître leur statut pour mieux les orienter".
durée de la vidéo: 00 min 42
Réaction d'une association aux controles d'identité sur le camp des Gayeulles à Rennes
 

Quatre personnes interpellées

Les contrôles ont été réalisés "sans incident et sur une base déclarative" a précisé la préfecture. "L'opération a permis de révéler la présence de quatre étrangers en situation irrégulière. Ils ont été conduits dans les locaux de la police aux frontières dans le cadre d'une procédure d'éloignement" a-t-elle ajouté. Pour les autres, demandeurs d'asile ou statut de réfugiés "la prise en charge au niveau du logement sera adaptée".

Début septembre, la préfecture rappellait qu'elle s'occupera comme elle le doit des demandeurs d’asile. Elle réclamait donc aux associations de lui fournir une liste des migrants réfugiés au parc des  Gayeulles afin de déterminer les droits de chacun. Ces dernières s'y refusaint.
  Aucune évacuation imminente n'est par ailleurs envisagée.
 

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.