Le maire de Langouët convoqué au tribunal de Rennes suite à son arrêté anti-pesticides

Le 18 mai dernier, le maire de Langouët a pris un arrêté interdisant les pesticides à moins de 150 mètres d'une habitation. La préfecture d'Ille-et-Vilaine, lui avait laissé deux mois pour retirer son arrêté qu'elle considère irrecevable. Il est convoqué le 22 août devant le tribunal de Rennes.

Daniel Cueff, maire de Langouët (35)
Daniel Cueff, maire de Langouët (35) © S.Breton / France 3 Bretagne

L'histoire remonte au mois de mai dernier. L'édile avait pris un arrêté interdisant les pesticides près des habitations. Une décision qui divisait dans la commune mais également entre les institutions
Michèle Kirry, préfète du département, a adressé le 27 mai une lettre à Daniel Cueff lui sommant de retirer cet arrêté dans les deux mois, sous peine de poursuivre l'affaire devant le tribunal administratif. Les deux mois écoulés, le maire sera bien convoqué au tribunal.

La convocation du 22 août prochain a pour but de déterminer la légalité de l'arrêté. 
Interviewé ce mardi 7 août, Daniel Cueff affiche sa déception : " nous avions envoyé à Madame la préfète un argumentaire assez puissant, [pour lui dire qu'il faut] permettre à un maire de prendre des mesures de protection des habitations".
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
écologie environnement société