Une nouvelle usine Bridor à Liffré avec une perspective de 500 emplois

Bridor fabrique pains et viennoiseries / © PHOTOPQR/OUEST FRANCE/MAXPPP
Bridor fabrique pains et viennoiseries / © PHOTOPQR/OUEST FRANCE/MAXPPP

Le groupe Le Duff va investir 250 millions d'euros dans une nouvelle usine Bridor en Bretagne. Elle sera basée à Liffré, près de Rennes avec une mise en service prévue en 2022. 

Par E.C avec AFP


Le groupe Le Duff, un des leaders mondiaux de la boulangerie et de la restauration, va investir 250 millions d'euros dans une usine de sa filiale de pains et viennoiserie Bridor, qui ouvrira en 2022  à Liffré (Ille-et-Vilaine). 

"Nous avons choisi la Bretagne pour la force du savoir-faire des hommes et la proximité avec nos sites existants", a déclaré le président et fondateur Louis Le Duff, cité dans le communiqué. L'usine, située sur un terrain de 21 hectare,devrait générer "la création de 500 emplois non délocalisables, dont près de 150 dès 2022", affirme le texte. 

Le Duff avait déjà annoncé fin septembre 200 millions d'euros d'investissement au Canada et aux Etats-Unis, pour Bridor, filiale qui a réalisé 800 M EUR de chiffres d'affaires en 2019, dont 70% à l'exportation. "Nous accélérons notre développement pour maintenir notre rythme d'un doublement de notre chiffre d'affaires tous les 5 ans", a déclaré Philippe Morin, directeur général de Bridor, cité dans le communiqué. "Ce futur outil industriel breton est une nouvelle étape majeure pour asseoir notre leadership et atteindre 1,5 milliard de chiffre d'affaires en 2025", a-t-il ajouté.

 

Le plan d'investissement en Bretagne doit démarrer en 2020 et s'étaler sur cinq ans. La nouvelle usine de Liffré sera spécialisée dans la fabrication de "produits de qualité premium de boulangerie traditionnelle et de viennoiserie pâtisserie", selon le communiqué. "Elle vient soutenir la croissance du groupe qui se développe à l'étranger" précise Philippe Morin, directeur général de Bridor.

Parti d'une première boutique à Brest en 1976, le groupe Le Duff livre ses pains et ses viennoiseries sur les cinq continents, dans une centaine de pays. Il emploie plus de 35 000 personnes, pour un chiffre d'affaires 2017 de 2,05 milliards d'euros.


Une bonne nouvelle pour l'emploi à Liffré


Le président du Conseil régional et ancien maire de Liffré Loïg Chesnais-Girard se réjouit de cette implantation. Dans un communiqué, il indique "c'est une très bonne nouvelle pour l'emploi, la reconnaissance des savoir-faire de toute la Bretagne dans l'alimentation, l’une des concrétisations de notre positionnement sur le bien-manger pour tous. C’est aussi l’aboutissement de trois ans de discussions. Je tiens d’ailleurs à saluer le travail mené ces derniers mois par l'ensemble des équipes, récompensé aujourd’hui par la création de cette nouvelle usine sur notre territoire."

Philippe Morin, directeur général de Bridor confirme le choix stratégique de Liffré. "Liffré a été choisi pour plusieurs raisons : d'abord pour sa proximité avec notre site de Servon-sur-Vilaine. Ce dernier existe depuis 30 ans. On aura besoin du savoir-faire des salariés qui sont sur place, pour transférer des compétences sur le nouveau site." Il ajoute : "Nous avions aussi besoin d'un accès à un bassin d'emplois. Liffré se trouve à proximité de Rennes et pas loin de Fougères ce qui a son importance pour le recrutement."

Autre critère : le terrain, accessible pour le transport des marchandises et du personnel. 

Les emplois à pourvoir seront en CDI avec des postes d'opérateurs qui seront formés en interne, des chefs d'équipe, des ingénieurs ainsi que des profils administratifs. 

A terme, le site de Servon-sur-Vilaine deviendra le hub logistique du groupe, à savoir le point central au niveau de l'envoi des produits des trois usines. 



 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus