"On veut partir dans la dignité", les emplois des salariés de la plateforme Easydis menacés par les difficultés du groupe Casino

"Une grosse boule au ventre" pour certains, un "sentiment d'angoisse" pour les autres. Ce matin, les 185 salariés de la plateforme Easydis à Gaël en Ille-et-Vilaine ont appris que si aucun repreneur n'était trouvé, le site, propriété de Casino, fermerait en décembre prochain.

Sans repreneur, leur site pourrait fermer ses portes dès décembre. Ils ont appris ce matin la mauvaise nouvelle de la part de la direction de la plateforme Easydis de Gaël, à 40 kilomètres à l'ouest de Rennes. Pour les 185 salariés en CDI, l'annonce a fait l'effet d'un véritable tremblement de terre. "Pour moi, c'est une grosse boule au ventre. Je ressens un gros stress. Cela fait 23 ans que je n'ai pas refait un CV" lance Jean-Michel. Un autre raconte que "c'est un choc pour tout le monde".

La recherche de repreneurs va se poursuivre.

Direction du siège

groupe Casino

Lors d'une réunion d'information sur le site ce matin, la direction a donné les premiers détails du PSE, plan de sauvegarde de l'emploi, qui va débuter le 6 mai prochain et qui devrait durer 4 mois. Une direction qui insiste sur le fait que "la recherche de repreneurs va se poursuivre pendant la période d'information/consultation pour réduire au maximum le nombre de postes supprimés dans les magasins et entrepôts concernés."

Une parole de la direction de l'entreprise en laquelle Valérie Robert, déléguée Force Ouvrière sur le site, ne croit pas un instant. "Bien entendu, la direction nous dit qu'il y a possibilité de repreneurs. Pour moi, ce n'est pas possible. En quatre mois, je ne vois pas un repreneur nous reprendre. Ou alors il faudrait la même activité, sans avoir de restructuration ni besoin de formation pour les salariés."

La plateforme Easydis gère le conditionnement et l'approvisionnement en produits frais et secs des supermarchés et hypermarchés Casino. Des magasins qui sont justement dans l'œil du cyclone qui vit le groupe. Des magasins revendus aux concurrents Auchan et Intermarché.

Entre 1293 et 3267 postes supprimés en France

Au total, sur toute la France "entre 1293 et 3267 postes seront supprimés en fonction du nombre de magasins grand format qui seront cédés" précise la direction du groupe Casino.

Selon Valérie Robert, "en septembre, on arrête le travail de préparation et de commandes sur le site et c'est à cette période que les gens vont recevoir leur lettre de licenciement". Une syndicaliste qui prévient : "on veut partir dans la dignité et on ne va pas se laisser faire".

On ne veut pas être les oubliés.

Valérie Robert

Déléguée syndicale FO sur le site Easydis de Gaël.

Des salariés qui ont peur de ne pas être suffisamment considérés dans le vaste plan de réorganisation. "On ne veut pas être des oubliés car le siège est à Saint-Etienne (dans le département de la Loire) et nous à Gaël, nous ne sommes qu'un peu plus de 180 salariés."

Sur place, la majorité des salariés ont une ancienneté de 18 ans en moyenne. Pour la déléguée syndicale FO, "Il faut se battre pour obtenir le maximum de garanties."

Un débrayage des salariés prévu vendredi 26 avril.

Pour joindre l'acte à la parole, les salariés ont prévu de débrayer et d'entamer un piquet de grève vendredi prochain.

De leur côté, les organisations syndicales de Casino ont prévu de se retrouver dans les jours qui viennent à Saint-Etienne pour préparer le PSE au niveau du groupe.