Procès pour viols et agressions sexuelles sur mineurs à Rennes : l'accusé craque et avoue

© V. Fize - France Télévisions
© V. Fize - France Télévisions

Un homme de 59 ans, accusé de viols et d’agressions sexuelles, est jugé depuis le mercredi 13 novembre devant la cour d’assises d’Ille-et-Vilaine. Il a aujourd'hui craqué et avoué les faits, alors qu'il niait jusqu'à maintenant. 

Par France 3 Bretagne


Un homme âgé de 59 ans est jugé aux assises de Rennes depuis le 13 novembre dernier. Il est accusé d’agressions sexuelles sur mineurs, viols sur mineurs, viols incestueux et corruption de mineurs, pour des faits qui auraient eu lieu entre 1988 et 2015. Hier, sa fille a témoigné à la barre, un moment difficile et éprouvant


Il avoue les faits 


Ce mercredi et alors que l'audience reprenait, l'homme a fini par craquer et avoué les faits, une information rapportée par nos confrères de Ouest-France. Il s'est soudainement levé de son box et a demandé la parole, la voix entrecoupée par les sanglots. "Ce qu’on me reproche depuis le début, je l’ai fait !" a t-il lancé devant la salle stupéfaite. "Je veux que ce procès s’arrête. Je ne veux pas que ma femme ait à subir ça." À la suite de ses déclarations, la séance a été suspendue avant de reprendre un peu plus tard. C'est sa nièce qui a ensuite témoigné. 


Pour l'avocat de l'accusé, joint par téléphone : "Son état psychologique n'était vraiment pas bien. Je pense qu'il a complètement craqué et qu'il aurait pu dire n'importe quoi, s'accuser de n'importe quelle infraction ou crime vu son état psychologique à ce moment-là. Ses propos étaient très confus, il faut être prudent sur ces propos qui ont été dit dans un cadre particulier. "


Un procès interrompu


En début d'après-midi précise Ouest-France, le procès a finalement été interrompu en raison de l'état de santé de l'accusé confirmé par un médecin légiste. L'audience est suspendue jusqu'à jeudi matin 9 h. Un médecin légiste devra à nouveau examiner l'accusé pour déterminer si son état est compatible avec la poursuite du procès. 

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus