Rennes : un homme accusé de viols et agressions sexuelles sur 14 mineurs, jugé aux assises

Un homme de 59 ans, accusé de viols et d’agressions sexuelles, est jugé à partir de mercredi 13 novembre devant la cour d’assises d’Ille-et-Vilaine. Les faits concerneraient 14 mineurs, entre 1988 et 2015.

Les assises d'Ille-et-Vilaine, à Rennes.
Les assises d'Ille-et-Vilaine, à Rennes. © PHOTOPQR/OUEST FRANCE/MAXPPP

C’est un procès hors norme de plus de deux semaines qui débute à la cour d’assises d’Ille-et-Vilaine, à Rennes, ce mercredi 13 novembre. Un homme est accusé d’agressions sexuelles sur mineurs, viols sur mineurs, viols incestueux et corruption de mineurs.

14 personnes, mineures au moment des faits, ont témoigné. Ce sont les enfants d’amis de l’accusé. La plus jeune avait 6 ans. Avec son frère de 11 ans, elle aurait été agressée par l’homme de 59 ans (âge actuel). Il y aurait aussi eu ses propres filles et les copines de ses filles.
 

Qui est l’accusé ?


L’homme est un maçon grutier de 59 ans. Il vivait à Rennes, où il est accusé d’avoir agressé sexuellement des mineurs, avant d’emménager à Guichen (Ille-et-Villaine)
 

Que lui est-il reproché ?


Les faits qui lui sont reprochés se seraient déroulés entre 1988 et 2015. Pendant 27 ans, le Rennais est accusé d’avoir agressé sexuellement ou violé 14 mineurs. Les faits se seraient produits à Rennes, à côté de Laval et à Guichen, où il avait emménagé. Il a toujours nié les faits.

Me Vincent Berthault est l’un des avocats des parties civiles. Il défend deux victimes et décrit le "profond dégoût" de leurs parents, mais aussi un sentiment de "trahison". "Ça s’inscrivait dans un contexte très amical. Les parents de mes deux jeunes clients étaient des proches dans le cercle amical de l’accusé. Ils se voyaient assez régulièrement, avaient même attesté en sa faveur sur les faits de 2005, pour expliquer qu’il ne pouvait pas avoir commis ce genre d’actes. Et ils s’aperçoivent que ces faits ont été réitérés, au préjudice de leurs deux enfants", déplore l’avocat.

Le procès devrait durer plus de deux semaines.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
assises justice société pédophilie faits divers