Cet article date de plus de 5 ans

Actes de vandalisme en marge des manifestations : pourquoi les policiers ne sont-ils pas intervenus ?

En marge de la manifestation contre la loi Travail, plusieurs vitrines ont été dégradées. David Leveau, secrétaire régional de l'unité SGP police FO, nous révèle pourquoi.
© Baptiste Galmiche / France 3 Bretagne
Ce jeudi, à Rennes (35), en marge de la manifestation contre la loi Travail, plusieurs casseurs s'en sont pris aux vitrines des commerces. Certains ont fustigé le manque de réactivité des forces de l'ordre.
LIRE Dégradations à Rennes (35) : la mairie s'en remet à l'ÉtatDavid Leveau, secrétaire régional de l'unité SGP police FO, nous expose pourquoi elles ne sont pas intervenues.

Les ordres parviennent lentement aux agents

Premier obstacle mis en lumière par M. Leveau, le manque de rapidité dans la transmission des ordres. "Parfois, on peut déplorer que les ordres n'arrivent pas immédiatement, or les casseurs agissent rapidement et en quelques minutes ils ont déjà fait leurs méfaits. Le temps que mes collègues aient l'ordre et interviennent, c'est déjà trop tard." Il reconnaît toutefois que, ce jeudi, les forces de l'ordre ont "réussi à contrôler énormément de personnes et en interpeller".
durée de la vidéo: 01 min 28
David Leveau, secrétaire régional Unité SGP Police FO / Partie 1


Les policiers doivent agir en sécurité

Deuxième obstacle soulevé par David Leveau : le fait que dans une mission de maintien de l'ordre, "il y a des règles à respecter, et on ne peut pas se disperser." Il poursuit : "Nos collègues doivent intervenir en toute sécurité, même s'ils sont là pour assurer la sécurité des personnes et des biens. Ils ne doivent pas prendre des risques inconsidérés pour interpeller des individus qui, je le reconnais, cassent énormément".
durée de la vidéo: 00 min 46
David Leveau, secrétaire régional Unité SGP Police FO / partie 2


Un contexte politique important

Enfin, David Leveau évoque également l'importance du contexte politique dans la prise de décisions. "Chaque décision prise peut avoir un impact important sur celui qui la prend et celui qui se situe [hiérarchiquement] au-dessus. [...] Quand on ne prend pas l'initiative ou trop tardivement, on se retrouve avec des casses assez graves comme on en a connu à Rennes et dans d'autres villes de France. Prendre une décision malencontreuse aurait un impact important sur les carrières des gens qui ont pris cette responsabilité", souligne-t-il.
durée de la vidéo: 00 min 51
David Leveau, secrétaire régional Unité SGP Police FO / Partie 3

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
mouvement social économie social police société sécurité