"Amoureux de Marianne" un film de Negar Zoka sur l'amour des exilés en France

Shahram, Mobin, Sarmand, Giorgi et Choukran ont en commun d'avoir fui leurs pays d'origine pour rejoindre Rennes. Dans ce film, ils nous invitent à partager un peu de leur quotidien, ce qu'ils ont construit dans leur pays d'adoption. Un film émouvant, véritable déclaration d'amour à la France. 

Amoureux de Marianne
Amoureux de Marianne © Negar Zoka - Via Productions Films

Ils ont quitté leur pays pour se rendre en France et plus précisément à Rennes. Dans ce documentaire, ces hommes courageux nous racontent leurs motivations, leur parcours et nous livrent leur vision de la France : leur pays d'adoption. 

 

Ci-dessous, le replay de votre film "Amoureux de Marianne"

 

"A mon avis, la France c'est parfois le paradis"

Shahram est Iranien. Il a fui son pays il y a quatre ans. Depuis qu'il est petit, Shahram est passionné de littérature. Il raconte que les livres ont toujours fait partie de sa vie. Plus jeune, déjà, il lisait beaucoup, de la littérature française notamment. A 15 ans, il se passionne pour Voltaire ou encore Victor Hugo. 

Shahram en terrasse à Rennes
Shahram en terrasse à Rennes © Negar Zoka - Via Productions Films

Adulte, il fait son service militaire pendant deux ans, à la frontière de l'Iran. Par la suite, il va travaillerdans l'industrie pétro-chimique pendant 8 ans. Mais pendant toutes ces années, il n'a jamais cessé de penser à la France, avec le profond désir d'aller découvrir le pays. 

Il y a quatre ans, Shahram réalise son rêve : s'installer en France, à Rennes où il a obtenu le statut de réfugié.

"Quand j'ai commencé en France, c'était comme une deuxième vie. La France m'a donné une deuxième vie."

Shahram, réfugié Iranien à Rennes

Aujourd'hui, il vit de petits boulots, avec des gens qui partagent le même rêve que lui. 

Malgré les années, il est toujours aussi attaché à la France, à ses valeurs, à l'égalité, à son art, à son histoire ou encore sa culture. Poète, Shahram partage avec un ami afghan, le rêve d'écrire des chansons d'amour en français.  
 

Un long périple

Mobin est un ami de Shahram. Il est également réfugié iranien. S'il ne se livre pas sur les raisons qui l'ont poussé à quitter son pays, il raconte que son arrivée en France a été rude. Interpellé par la police, sans papier, il a passé six mois en prison. Durant trois mois, après sa sortie de prison, Mobin erre de parcs en foyers pour personnes démunies. Il perd un peu espoir et songe à regagner son pays. 

Mais commence pour lui une nouvelle vie en France. Il obtient ses papiers, étudie le Français à la fac, trouve un travail et rencontre Marie, sa femme. C'est via un site de rencontres qu'il fait la connaissance de son épouse. Deux ans plus tard naît leur fils. 

Mobin et son fils
Mobin et son fils © Negar Zoka - Via Productions Films

Mobin est assez " pudique " sur ses origines. Dans son appartement, aucun objet qui ne le rattache à l'Iran. Il reconnaît en effet se faire discret sur son statut de réfugié par peur du jugement des autres. Il a souvent entendu que les réfugiés, comme lui, volaient le travail des Français. 

Si la France n'était pas le pays dans lequel il voulait s'installer initialement, il y est aujourd'hui très heureux et s'y sent bien, entouré de sa famille. 
 

Negar Zoka, un regard tendre et bienveillant sur l'exil 

Dans ce documentaire, Negar Zoka raconte ce qui lie ces réfugiés à la France. C'est également un film sur le parcours amoureux de ces réfugiés, de la rencontre avec leur  femme, à la naissance de leur enfant, en passant par leur mariage. 

A travers la vie de ce groupe d'amis réfugiés à Rennes - pour des raisons diverses et dans des conditions souvent difficiles - nous redécouvrons la force vitale de l’amour. Ce sentiment qui pousse à dépasser les apparences, jusqu'à faire d'un étranger, un citoyen français, un Breton, mais aussi un être aimé, voire un père de famille. 

Shahram et ses amis en terrasse
Shahram et ses amis en terrasse © Negar Zoka - Via Productions Films

 

"Un documentaire touchant sur l'amour, celui qu'on laisse, celui qu'on trouve, celui qu'on construit et aussi celui qu'on espère." 


" Amoureux de Marianne ", un film de Négar Zoka 

►Lundi 15 février, à 23h00 sur France 3 Bretagne. 

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
documentaires culture société immigration