• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Ce que l'on sait sur l'enlèvement de Rifki à Rennes

Agé de 4 ans, Rifki est d'origine comorienne. Il a la peau noire et les cheveux courts. Il est vêtu d'un pantalon, d'un tee-shirt et d'un blouson, l'ensemble de couleur noire, et chaussé de baskets rouges et blanches / © Ministère de la justice
Agé de 4 ans, Rifki est d'origine comorienne. Il a la peau noire et les cheveux courts. Il est vêtu d'un pantalon, d'un tee-shirt et d'un blouson, l'ensemble de couleur noire, et chaussé de baskets rouges et blanches / © Ministère de la justice

Le procureur de la république de Rennes a annoncé à 11h que le jeune Rifki et son ravisseur étaient toujours introuvables. Le suspect est connu de la famille. L'enlèvement a eu lieu place de la mairie à Rennes samedi en tout début d'après-midi.

Par Thierry Peigné

Le procureur de la république de Rennes, Thierry Pocquet-du-Haut-Jussé, a donné quelques informations sur l'enlèvement du jeune Rifki, garçon de 4 ans d'origine comorienne, samedi à Rennes. 

L’enfant était avec sa mère et son oncle à Rennes ainsi qu’avec un homme prénommé Ahmed. Ils l'avaient rencontré quelques jours auparavant. "La maman et son enfant ne sont pas établis à Rennes. A priori, ils étaient hébergés depuis quelques jours par la même personne qui hébergeait aussi Ahmed". C'est cet homme qui est le principal suspect de cet enlèvement.

Selon le communiqué Alerte enlèvement diffusé depuis ce dimanche matin 7h en boucle sur les radios, télévisions et sur internet, le suspect est "Un certain Ahmed, de couleur noire, 25 ans environ, 1m70, corpulence mince, avec les cheveux en crête, vêtu d'un jean avec un dessin de lion sur la poche arrière et la jambe gauche, et d'un blouson marron à manches courtes". Thierry Pocquet-du-Haut-Jussé a indiqué qu’il ignorait si le suspect était, lui aussi, d’origine comorienne. Il a précisé qu' "il n'y aurait pas de lien de parenté" entre le ravisseur et le petit garçon.

Les faits

Dans les faits rapportés par le procureur :

"Rifki, sa mère, sa grande soeur, son oncle, le suspect Ahmed et leur hébergeur étaient place de la mairie vers 14h lorsque l'oncle et l'hébergeur se sont absentés quelques instants. A leur retour, la mère a dit que Ahmed était parti avec le jeune Rifki chercher des boissons".





Depuis, l'homme et l'enfant sont introuvables. Le procureur a ajouté que "La maman et l'oncle a passé une partie de l’après-midi à chercher elle-même l’enfant". Ne le trouvant pas, elle a fini par aviser les autorités. "C’est la raison pour laquelle l’alerte enlèvement n’a pas été déclenchée immédiatement".
Le procureur de Rennes sur l'enlèvement de Rifki
Thierry Pocquet-du-Haut-Jussé, procureur de la République de Rennes

Ne pas intervenir par soi-même

Le procureur a tenu à rappeler qu'il ne fallait pas intervenir si on avait des informations comme le précise le message Alerte enlèvement, "si vous pensez avoir localisé l'enfant ou le suspect, n'intervenez pas vous-même. Appelez immédiatement le 0800.358.335 ou envoyez un courriel à alerte.enlevement@interieur.gouv.fr".

Pour rappel, 
Rifki est âgé de 4 ans et d'origine comorienne. "Il a la peau noire, et les cheveux courts. Il est vêtu d'un pantalon, d'un tee-shirt et d'un blouson, l'ensemble de couleur noire, et chaussé de baskets rouges et blanches".  Il a une casquette avec une tête de mort. Selon la police, il a pour signe particulier, une excroissance sur l'oreille droite.

 

A lire aussi

Sur le même sujet

[TEST] Ensemble C'est Mieux en Bretagne 03/07

Les + Lus