Comment parler du coronavirus aux enfants : des conseils simples et du bon sens

Avec le Covid et les mesures de confinement et de couvre-feu, il est important de réussir à rassurer les enfants qui peuvent s’angoisser et se poser beaucoup de questions. Alors voici quelques pistes pour leur expliquer ce qui se passe, sans les effrayer.

Comment parler du coronavirus aux enfants ?
Comment parler du coronavirus aux enfants ? © Clementz Michel - MaxPPP

Il y a de quoi se sentir dépassé avec tout ce que l’on entend sur le coronavirus, et tout ce qui change d’une semaine sur l’autre. Il est logique que cette anxiété touche aussi les enfants. Il n’est pas toujours évident pour les plus jeunes de traiter les informations qui déferlent à la télévision ou sur Internet, si bien qu’ils peuvent se révéler particulièrement vulnérables au stress. Le rôle des parents va, dès lors, être de les aider à gérer la situation en ayant une discussion ouverte et rassurante avec eux.

 

Adapter son discours à l’âge de l’enfant

En situation de crise, l’enfant a surtout besoin de se sentir compris, protégé et rassuré. Les enfants, surtout les plus petits, n’ont pas les ressources suffisantes au niveau cognitif et affectif pour comprendre et intégrer tout ce qui se passe autour d’eux. Ils sont bien davantage bouleversés par les réactions de leur entourage que par la réalité. Il est d’autant plus important de leur parler du coronavirus en ajustant les mots employés à leur tranche d’âge, leur maturité et à leur niveau d’inquiétude.

Cette conversation n’a pas besoin d’être effrayante. Vous pouvez même faire en sorte qu’elle soit amusante. On peut passer par le dessin, raconter une histoire : "Le roi virus, avec sa couronne, qui veut conquérir le monde" ou bien regarder ensemble le clip de la fabuleuse chanson « Corona Minus » d’Aldebert, qui est devenu l’hymne des cours de récré.

 

Retrouvez l’interview d’Aldebert dans le magazine Tic Tak de cette semaine sur le thème du coronavirus 

 

Des gestes barrière ludiques

L’une des meilleures manières de protéger votre enfant du coronavirus et d’autres maladies est très simple : il suffit de l’encourager à se laver régulièrement les mains.

Dans l’idéal, il faut tout faire pour rendre les contraintes ludiques. On peut customiser une bouteille de gel hydroalcoolique avec des autocollants, acheter des savons de couleur ou avec des formes rigolotes, dessiner sur le masque. Et gardez toujours en tête qu’à la différence d’un attentat terroriste, les enfants comprennent bien la maladie car ils ont déjà été malades. Ce qu’ils comprennent moins, c’est l’agitation des adultes.

 

« Porteurs sains », une notion complexe

Pour les rassurer, les parents peuvent aussi insister sur le fait que peu d’enfants attrapent cette maladie et que si c’est le cas, ce ne sera pas une forme grave.

Par contre, c’est important de leur expliquer que ce sont plutôt leurs grands-parents qui risquent d’être en difficulté. Et donc qu’il vaut mieux aller les voir quand on se sent en forme. D’autant que les enfants peuvent être des « porteurs sains » du virus, une notion pas simple à manier. On peut leur expliquer qu’ils peuvent être malades sans le savoir, sans aucun problème, mais qu’ils peuvent alors transmettre le virus. Et là, c’est plus problématique.

 

Trouvez des exemples positifs

Enfin, il est important que les enfants sachent que cette épidémie a fait naître également de nouvelles solidarités, que les gens s’entraident et font preuve de gentillesse les uns envers les autres. Parlez aussi à vos enfants des efforts déployés par le monde médical et scientifique pour enrayer l’épidémie et protéger la communauté. Le fait de savoir que des personnes agissent pour lutter contre la maladie pourra les rassurer.

 

Retrouvez Tic Tak, le mag d'actu des jeunes en Bretagne, chaque mercredi sur France 3 Bretagne et en replay sur notre site. 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coronavirus/covid-19 santé société éducation jeunesse famille