La créatrice des P'tits Doudous à Rennes, l'héroïne c'est elle!

Nolwenn Febvre, infirmère anesthésiste, à l'initiative de l'association Les P'tits Doudous de l'hôpital Sud / © Maxppp /OUEST FRANCE/ Philippe Chérel
Nolwenn Febvre, infirmère anesthésiste, à l'initiative de l'association Les P'tits Doudous de l'hôpital Sud / © Maxppp /OUEST FRANCE/ Philippe Chérel

Nolwenn Febvre, infirmière anesthésiste, au CHU de Rennes, à l'initiative des "P'tits Doudous", association rennaise œuvrant pour les enfants hospitalisés, est désormais une "héroïne de la Nation", honorée par Emmanuel Macron, lors de ses vœux ce mardi soir.

Par Krystell Veillard

Pour la première fois, le président de la République Emmanuel Macron a invité ce mardi des "héros" à l'Elysée à l'occasion de ses vœux aux forces vives de la nation. Il tient à honorer les "héros du quotidien, explique l'Elysée, ces "gens de l'ombre" qui se sont illustrés dans des domaines aussi variés que le sport, l'environnement, le social, la sécurité ou l'éducation". Nolwenn Febvre, infirmière anesthésiste à Rennes, qui depuis 2011 a initié une association pour rendre plus douce l'hospitalisation des enfants, est de ceux et celles-là !


Les P'tits Doudous


Depuis 2011, l’association « Les P’tits Doudous de l’Hôpital Sud » imagine et met en place des actions auprès des enfants opérés pour dédramatiser l'hôpital et en particulier le passage au bloc opératoire. Une façon de réduire ainsi leur anxiété et celle de leurs parents. Ces actions sont financées par la récupération et le recyclage des matériaux chirurgicaux qui étaient auparavant jetés.
 

"Le héros c'est toi"


L'association a notamment créé "Le héros c'est toi" un jeu interactif d’un nouveau genre, sur une tablette, où chaque petit patient devient le héros de l'hôpital. Il va se construire son propre avatar, lequel croisera ceux du personnel soignant qui le prend en charge (à l'aide d'un trombinoscope par exemple). A travers son personnage, l'enfant suit son parcours, de sa chambre jusqu'au bloc, en passant par la salle de réveil.


Les P'tits Doudous ont fait des petits depuis


Le jeu est mis en application depuis 2014 et ce qui pouvait apparaître, au départ comme un simple gadget, s'est imposé comme un outil de soin à part entière. Les médicaments, administrés pour calmer l'anxiété,  ont par exemple été réduits de 70%. L'initiative a fait des émules. En effet depuis 2014, une quarantaine d'hôpitaux, CHU et cliniques en France, ont adopté le jeu, en Bretagne à Lorient, Vannes, Ploërmel (56), Saint-Brieuc (22), Nantes (44), mais encore au Mans (72), ou à Perpignan (66).
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Algues vertes : le décès de Thierry Morfoisse reconnu comme accident du travail

Les + Lus