VIDEO. Violent affrontement entre Ultras de Rennes et supporters Toulousains : dix blessés avant le match Stade Rennais - Toulouse FC

Des suporters ultras de Rennes sont venus en découdre avec des supporters de Toulouse présents dans un bar avant la rencontre de football entre le Stade Rennais et le FC Toulouse ce 13 avril. Dix Toulousains ont été blessés.

Verres et mobilier de terrasse lancés au visage, le café "Le Derby" s'est transformé en champ de bataille. Vers 14h20, au 133 rue de Chatillon proche du centre-ville de Rennes, des supporters du FC Toulouse sont attablés.

Les "Indians" sont venus pour suivre le déplacement de leur équipe pour la 29e journée de Ligue 1, contre le Stade Rennais. Des Ultras de Rennes sont arrivés pour se battre.

Des verres et du mobilier de terrasse lancés contre les Toulousains

"Selon les premiers témoignages, les ultras de Rennes seraient venus pour en découdre" précise le procureur de Rennes. Philippe Astruc précise "10 Toulousains ont été blessés et un seul a été hospitalisé pour un possible traumatisme crânien".

La soixantaine de supporters Toulousains s'attendait à la venue des Rennais assure la propriétaire des lieux à nos confrères de France Bleu Armorique. D'après elle, son bar était le lieu d'un rendez-vous entre les deux camps.

Lire : Mesures de sécurité pour le match Rennes-Toulouse : les supporters toulousains sous restrictions

Dix minutes d'affrontement

Son bar a été retourné. L'affrontement a duré plus d'une dizaine de minutes et a été particulièrement violent. Des verres, du mobilier de terrasse ont été lancés. "On avait des supporters de Toulouse le visage en sang, et des débris sur l'ensemble du sol à l'intérieur" a assuré la gérante.

Selon le parquet de Rennes, une enquête a été confiée à la direction de la police interdépartementale. La police n'a "pas reçu de plainte et n'a pas réalisé d'interpellation à ce stade" affirme le magistrat.

Le match était considéré comme particulièrement à risque selon la préfecture d'Ille-et-Vilaine. "Des mesures de restriction temporaires" à destination des supporters toulousains ont été mises en place. Les supporters de Toulouse ne pouvaient pas se déplacer dans le centre-ville avec les couleurs de leur équipe.

Le lieu de cet affrontement était en dehors du périmètre réglementé par la préfecture en amont du match.