• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Les douaniers bretons durcissent leur mouvement. Ils ne feront plus de saisies.

Les douaniers toujours mobilisés pour améliorer leurs conditions de travail / © France 3 Bretagne
Les douaniers toujours mobilisés pour améliorer leurs conditions de travail / © France 3 Bretagne

Les douaniers continuent de se mobiliser. Une cinquantaine d'entre eux s'est réunie ce 30 avril au siège régional, où ils ont remis leurs sommiers contentieux. À partir d'aujourd'hui, ils ne feront plus de saisies et n'assureront que les contrôles d'identité obligatoires. 

Par E.C avec S.S


Ils sont arrivés sirènes hurlantes, en uniforme. Les douaniers bretons venus de Rennes, Roscoff, Brest, Lorient, Saint-Malo se sont donnés rendez-vous au pied du siège régional de leur profession, avec un mot d'ordre commun, à l'appel de l'intersyndical. Ils sont venus rendre symboliquement leurs sommiers contentieux (un dossier qui permet de relever leurs infractions) à leur hiérarchie. 

À compter d'aujourd'hui, ils annoncent ne plus faire de saisies (drogues, contrefaçons...) et ne procéderont qu'aux contrôles d'identité obligatoires dans les aéroports et les ports. Le mouvement se veut illimité.
 

Les douaniers rappellent que la charge de travail induite par un possible Brexit sera impossible à gérer. Avec cette mobilisation, ils souhaitent attirer l'attention sur leurs conditions travail. Ils réclament plus de moyens et d'effectifs, la modernisation de leurs équipements et la revalorisation de leurs horaires de nuit. La Bretagne compte 280 douaniers. 

En mars dernier, le gouvernement a annoncé une augmentation de postes, avec 700 douaniers en plus pour se préparer au Brexit alors que les syndicats estiment qu'il en faudrait 3000 de plus. 




 

A lire aussi

Sur le même sujet

[TEST] La Grande Parade

Les + Lus