Elections départementales. A Rennes, écologistes et socialistes au coude à coude, et en campagne

Publié le
Écrit par Emilie Colin

Le premier tour des élections départementales voit la montée du vote écologiste en Ille-et-Vilaine. A Rennes, 4 cantons sur 6 verront un duel entre le Parti Socialiste et Europe écologie les verts. Le duel est particulièrement serré dans le canton de Rennes 3. 

Le vote écologiste a fait une percée notamment en Ille-et-Vilaine, avec trois binômes en tête dans les 27 cantons du département. 

Dans le canton de Rennes 3, qui comprend les quartiers sud comme la Poterie, le Blosne et Chantepie, les écologistes et le PS se retrouvent au coude à coude après ce premier tour des élections départementales. 21 voix les séparent. Le duo Nicolas Perrin et Jeanne Larue (EELV) a récolté 30,19 % des votes tandis que le PS porté par Frédéric Bourcier et Béatrice Hakni-Robin, 30,44 %.

On espère que c'est l'heure du changement, l'heure de l'écologie

Nicolas Perrin, candidat EELV - Canton de Rennes 3

Au lendemain du scrutin, c'est le retour de la campagne sur le terrain. Pour EELV, il va falloir confirmer l'essai. Nicolas Perrin et Jeanne Larue tractent, notamment au centre commercial de la Poterie. Ils veulent afficher, plus que jamais leur présence. "Ce résultat est une bonne nouvelle mais qu'il faut prendre avec des pincettes parce que l'abstention a été extrêmement forte", relève Nicolas Perrin.

L'écologie pourrait enfin trouver sa place au sein du conseil départemental, une nécessité : "Il me semble que l'écologie c'est le sens de l'histoire. Nous n'avons pas le choix. Vous voyez comme moi chaque semaine les mauvaises nouvelles liées au climat et à l'environnement. La prise de conscience est de plus en plus forte." 

La victoire, ils y croient avec l'envie de faire la différence avec la précédente mandature notamment sur des thématiques comme la protection de l'enfance. "La situation est dramatique. Il faut prendre soin de nos enfants. Nous renforcerons les effetifs et nous prendrons soin des familles d'accueil, de moins en moins nombreuses malheureusement dans notre département." Nicolas Perrin ira chercher les financements en réorientant les budgets consacrés aux routes et contournements routiers. Il veut aussi garantir un minimum social dès 18 ans pour les plus précaires, davantage développer la culture des mobilités douces. 

Il faut toujours rappeler ce qu'est une collectivité, quelles sont leurs compétences, ce que cela apporte au quotidien. 

Béatrice Hakni-Robin, candidate PS - Canton de Rennes 3

Place du Landrel, le PS toque aux portes des habitants. "Si on ne va pas voir directement les gens, ils ne se sentent pas invités à aller voter", constate de plus en plus Béatrice Hakni-Robin.

Avec Frédéric Bourcier, ils ont déjà été élus en 2015 et briguent un nouveau mandat. Des mandats, leurs adversaires leur reprochent d'en avoir trop. Pas un problème pour eux, au contraire. "Nous sommes en proximité des habitants de part nos autres fonctions, qui pour certains peuvent être vues comme des défauts mais que nous voyons comme des atouts dans notre capacité à mobiliser les différentes politiques publiques pour que le logement s'améliore, que les écoles et les collèges soient rénovés." 

20 millions d'euros ont été consacrés à l'habitation dans le quartier avec 1500 nouveaux logements sociaux et 1500 rénovés (dont une partie par le bailleur social). 

Le binôme est optimiste. "La différence ça va être notre mobilisation, ça va être le rassemblement, la confiance qu'on inspire. On est des élus expérimentés. On a un parcours dans ce quartier qu'on a beaucoup contribué à transformer."