"Entourage" : l'appli pour lutter contre l'isolement dans la rue

Pour lutter contre l’isolement et l’exclusion dans la rue, l’association « Entourage », met en relation les personnes sans-abri et celles qui voudraient les aider grâce à une application mobile.
 

Tiffanie et Cacahuète se sont rencontrés grâce à l'association Entourage.
Tiffanie et Cacahuète se sont rencontrés grâce à l'association Entourage. © Juliette Vincent-Seignet - France Télévisions

Le mois de février est frais, les nuits sont longues pour Cacahuète, sans-abri depuis onze ans. Mais il peut compter sur le soutien de Tiffanie, étudiante de 21 ans, venue lui apporter un peu de chaleur, une parka, récupérée grâce à un bénévole de l’association Entourage.

"J’avais déjà échangé avec Cacahuète, il m’avait fait part qu’il recherchait des vêtements. En allant sur l’application, comme j’y vais régulièrement, j’ai vu que Mathieu, utilisateur de l’application, donnait des vêtements. J’ai directement fait le lien avec Cacahuète. J’ai récupéré la parka et l’ai apportée à Cacahuète", nous détaille l’étudiante en commerce et développement.

Sur l’application, chacun, à sa manière, peut apporter de l’aide. "Madou recherche une tondeuse à cheveux", "Dons de parkas militaire", "Recherche de sac à dos car le mien est usé"… Les annonces sont diverses.


Garder le sourire grâce aux rencontres


Pour l’association qui a également développé son réseau à Paris, dans le 92, Lille et Lyon, l’objectif de ces rencontres va au-delà des dons matériels. C’est un moment de partage entre les utilisateurs.

Le temps d’un thé chaud, Tiffanie et Cacahuète échangent, de quoi faire oublier les difficultés du quotidien.

De voir arriver Tifannie, toute souriante, ça réveille le bonheur qui dépérit un peu en nous. Ça nous fait repartir, on est content. De voir des gens souriants, ça me fait oublier les gens qui portent un mauvais regard sur les gens de la rue, explique Cacahuète. 

Autour d'un thé, Tiffanie et Cacahuète échangent sur leur quotidien.
Autour d'un thé, Tiffanie et Cacahuète échangent sur leur quotidien. © Juliette Vincent-Seignet - France Télévisions

Être invisible, avoir le sentiment de "faire partie du mobilier urbain", c’est majoritairement ce que ressentent les personnes qui vivent dehors. En Bretagne, plus de 8 000 personnes sont sans-abri, selon un rapport de l’Abbé-Pierre. Ils sont 143 000 à vivre dehors en France.

Des familles, des femmes célibataires, des jeunes… le profil des personnes sans domicile fixe diffère mais ils ont tous un point commun : le sentiment de solitude.


"La solitude, ça tue"


"Il y a des associations qui s’occupent très bien de la distribution alimentaire, de vêtements. Mais un des sujets les plus compliqués de la rue, c’est la solitude, c’est l’isolement. ‘Entourage’ c’est permettre de créer du lien social à travers différents types d’événements, que les gens sachent où aller", détaille Quitterie Ducret, chargée de déploiement de l’association Entourage à Rennes.
 
En plus des services proposés sur l’application, une carte interactive recense les structures d’assistance : restaurants solidaires, douches publiques, centres médicaux ouverts aux personnes de la rue.
 

Changer de regard et déconstruire les préjugés


Pour les personnes qui voudraient aider, ce n’est pas toujours facile. La réalité de la rue est méconnue. Alors pour agir, il faut d’abord comprendre. C’est l’objectif des ateliers que l’association organise une fois toutes les six semaines.

"On se pose souvent la question de comment aborder les personnes au coin de notre rue, à côté de notre supermarché. En allant à ce type d’ateliers, on se rend compte du poids d’un simple bonjour, un sourire. C’est très enrichissant", explique Tiffanie, qui a assisté aux ateliers avant de rencontrer les personnes sans-abri.

Ces ateliers de sensibilisation sont aussi l’occasion d’échanger, notamment avec des personnes qui sont en situation de grande précarité, comme ici avec Philou. 
 
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
solidarité société