Evénement : “El Profesor” de la Casa de Papel jugé à Rennes ce samedi

El Profesor interprété par l'acteur espagnol Alvaro Morte dans la série "La Casa de Papel" / © AFP - G. Bouys
El Profesor interprété par l'acteur espagnol Alvaro Morte dans la série "La Casa de Papel" / © AFP - G. Bouys

Le cerveau de la Casa de Papel est tombé... La police française l'a arrêté en toute discrétion dans une cave de Rennes où il se cachait. Un tribunal s'apprête à le juger ce samedi au Parlement de Bretagne. Un procès rapide, de peur que le gredin ne s'échappe. 

Par Bruno Van Wassenhove


El Profesor est un personnage de fiction, au centre de l'intrigue de la série TV à succès La Casa De Papel. Il sera bel et bien jugé ce samedi à Rennes au Parlement de Bretagne. Un procès en bonne et due forme, mais pour de faux bien sûr. Après le succès l'année dernière du procès Thomas Shelby, chef du gang des Peaky Blinders, l'association "S'éveiller" présente ce nouveau procès fictif d'une star du petit écran dans le cadre du festival "Images de justice".
 

"O partigiano, portami via, O bella ciao, O bella ciao, O Bella ciao ciao ciao …"

Un procès médiatique. C’est ce qu’ils veulent. Montrer au monde entier comment on traite ceux qui osent se rebeller contre le système. Alors, au lieu de garder mon identité secrète comme cela était prévu dès le départ, voilà qu’ils décident de la crier sur tous les toits: le professeur, le cerveau du braquage, va être jugé!
Ils sont fiers et sûrs d’eux. Ils ne se doutent de rien. Ils ne savent pas que tout est prévu à l’avance et qu’une fois de plus, ils seront ridiculisés.
(Sergio Marquina, alias El Profesor)


Plein de morgue feinte, El Profesor s'exprime ainsi sur la page Facebook de l'association "S'éveiller". "Nous créons de la rencontre, de l'expérience" déclare Nastasia Bezille, la présidente de l'association. "Avec ces procès fictifs, nous souhaitons autant faire connaître le monde de la justice que nous amuser, nous sortir la tête du code pénal et des textes de droits". Depuis trois ans, "S'éveiller" organise débats et conférences "pour apporter une "pensée qui se détache du simple cadre juridique", une démarche qui s'inscrit parfaitement dans le cadre du festival "Images de justice", pour lequel ce procès fictif est programmé.

 

© DR / Association "S'éveiller"
© DR / Association "S'éveiller"
 

Un procès à l'Américaine


Le procès d'El Professor se tiendra dans la Grande Chambre du Parlement de Bretagne. Deux avocats professionnels, inscrits au barreau de Rennes joueront le procureur et l'avocat, eux-mêmes assistés d'étudiants en droit. L'accusé devra répondre de vol, et peut-être de meurtre, selon la teneur des plaidoiries. "La législation est française, mais le procès se fera à l'américaine, pour le show! Ce sont les avocats qui mèneront les interrogatoires de l'accusé, joué par un étudiant en droit, les douze jurés seront tirés au sort dans le public".  


Devant ses juges, El Profesor fera peut-être moins le malin... 

L'audience démarre à 16h, après la remise des Prix du Jury et du Public du festival Image de justice. Les organisateurs recommandent d'arriver au moins minumum une heure avant pour avoir de la place. Une source proche de l'enquête nous indique néanmoins que l'accusé entend bien faire appel, quoi qu'il arrive lors de ce procès. Un second procès s'ouvrira alors le 20 février à la fac de droit de Rennes.
 

A lire aussi

Sur le même sujet

toute l'actu théâtre

Les + Lus