Féminicide. La victime a été étranglée. Ce que l'on sait du drame de Pont Péan

Publié le

Un homme de 36 ans s'est présenté ce dimanche au commissariat de Rennes pour alerter sur la mort de sa femme. Il a été placé en garde à vue suite à des traces de violences sur lui et la victime. Il a avoué l'avoir étranglée avec un fil électrique, et sera déféré ce mardi au Parquet.

Une femme âgée de 47 ans a été retrouvée morte à son domicile de Pont-Péan, près de Rennes en Ille-et-Vilaine, ce dimanche. L'après-midi, un homme de 36 ans s'est présenté au commissariat de police de Rennes "pour signaler qu'il avait trouvé sa femme décédée".

Traces de violences



L'homme, qui s'était présenté comme le compagnon de la victime, a été conduit à l'appartement de cette commune du sud de Rennes. Les gendarmes ont constaté sur le corps de la victime "des lésions attestant d'un décès faisant suite à des violences".



Le mari de la victime présentait également des lésions, et a été placé en garde à vue, avec un dépistage à l'alcool et aux stupéfiants négatifs.

Strangulation



L'autopsie pratiquée ce lundi a permis de déterminer que la femme est morte suite çà une strangulation "mécanique", avec l'aide d'un lien. Le mari a avoué avoir étranglé sa femme avec une rallonge électrique, que l'on a retrouvée dans l'appartement.

L'homme, qui a rapidement avoué les faits, sera déféré ce mardi au Parquet de rennes, en vue de l'ouverture d'une information criminelle pour homicide volontaire par conjoint. Il encourt la réclusion criminelle à perpétuité.

Tentative de suicide



Le couple était séparé depuis novembre 2021. Elle, sans emploi, avait pris cette initiative et était repartie vivre chez sa mère, puis dans un foyer à Rennes.



Lui, maçon en CDI dans l'entreprise de son frère, avait pour sa part été hospitalisé dans un établissement spécialisé en février 2022 à la suite d'une tentative de suicide. 

Il avait fait à ce moment-là l'objet d'une procédure pour des violences (sans ITT) sur un personnel médical.



Depuis le début de l'année 2023, le couple avait repris des relations plus fréquentes.

 

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité