Gendarme breton tué sur l'A13. Le chauffeur routier mis en examen pour homicide involontaire

Publié le
Écrit par C.C-A (avec AFP)

Le chauffeur routier à l'origine de l'accident qui s'est produit sur l'A13, ce 25 octobre 2022, a été mis en examen pour "homicide involontaire" et "blessures involontaires". Son camion avait percuté plusieurs véhicules, tuant un gendarme breton et blessant trois autres militaires qui venaient de boucler une opération antidrogue.

Le chauffeur du poids lourd, qui avait percuté plusieurs véhicules sur l'A13, ce 25 octobre 2022, tuant un gendarme de la section de recherches de Rennes et en blessant trois autres, a été mis en examen pour "homicide involontaire" et "blessures involontaires" annonce le parquet d'Evreux.

"Incapable de se rappeler des secondes voire des minutes avant l'accident", le chauffeur, âgé de 21 ans, habitant le Pas-de-Calais et au casier judiciaire vierge, a été placé sous contrôle judiciaire, a détaillé le procureur de la République d'Evreux, Rémi Coutin, confirmant des informations des médias locaux.

Interdiction de reconduire un poids lourd

Le conducteur du poids lourd a "interdiction de reconduire un poids lourd, d'exercer la profession de chauffeur routier et devra signaler ses déplacements hors du territoire national" complète-t-il. "Il devait rouler à 94 km/h, une vitesse inférieure aux limitations, précise encore le magistrat. Il avait fait les pauses réglementaires et respecté le temps de conduite."

L'enquête devra notamment déterminer si le jeune homme était en état de conduire ce camion à 3h du matin, s'il a pu s'assoupir ou faire un malaise lorsque son camion frigorifique a percuté plusieurs véhicules stationnés sur le bas-côté dans le cadre d'une opération antidrogue.

Celle-ci avait conduit à l'interpellation de deux personnes dont la garde à vue a été levée suite à l'accident afin de "prioriser les secours aux nombreux blessés" indique le procureur de la République de Rennes, Philippe Astruc. Le traitement judiciaire de la situation des mis en cause sera naturellement repris en temps et heure" précise-t-il, réfutant que les deux suspects soient "en fuite".

Un gendarme toujours dans le coma

Survenu peu avant 3h du matin sur l'A13, à hauteur de Saint-Mards-de-Blacarville dans l'Eure, l'accident avait provoqué la mort d'un adjudant de la section de recherches de Rennes, âgé de 47 ans, marié et père de quatre enfants.

Sept autres personnes, dont trois gendarmes, avaient été blessées. L'un des militaires se trouve "toujours dans le coma" selon le procureur d'Evreux.

Le parquet d'Evreux a également ouvert une information judiciaire contre X pour "homicide involontaire, blessures involontaires et mise en danger d'autrui" afin de déterminer si "d'autres responsabilités que celle du chauffeur routier pourraient éventuellement être engagées."

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité