• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Le ​​​​​​​Goncourt des Lycéens décerné ce jeudi à Rennes : 30 ans d'une épopée littéraire

Les 13 élèves membres du jury du Goncourt des lycéens débute leurs délibérations à Rennes ce jeudi 15 novembre / © France 3 Bretagne - S. Salliou
Les 13 élèves membres du jury du Goncourt des lycéens débute leurs délibérations à Rennes ce jeudi 15 novembre / © France 3 Bretagne - S. Salliou

Né en 1988 à Rennes, d'une rencontre entre un professeur de français et une responsable de la Fnac, le Goncourt des Lycéens est une nouvelle fois décerné ce jeudi 15 novembre. 30 ans d’une épopée littéraire, avec pour mission de donner aux jeunes le goût de la lecture. 

Par Thierry Peigné


Au fil des années et des éditions, le Goncourt des lycéens s'est durablement installé dans le paysage des prix littéraires de la rentrée, avec en moyenne 443 100 exemplaires vendus entre 2012 et 2016, selon l'institut GfK. Un tirage supérieur au Goncourt lui-même.

En 2017, la Briochine Alice Zeniter avait reçu le prix pour son roman "L'art de perdre". Un livre qui s'est écoulé a 280 000 exemplaires selon son éditeur Flammarion.
 

Cinq romans finalistes

Pour 2 000 lycéens, allant de la seconde au BTS, le prix est un véritable marathon de deux mois de lectures assidues des 15 livres en compétition, issus de la première sélection de l’Académie Goncourt. Une aventure ponctuée de rencontres avec les auteurs. Les lycéens délégués de chaque région ont ensuite délibéré à huis clos.
Au final, 5 romans sont encore en lice dont le futur lauréat du Prix Goncourt des Lycéens 2018 proclamé ce jeudi :
  • Meryem Alaoui, pour La Vérité sort de la Bouche du cheval (Gallimard)
  • Inès Bayard, pour Le Malheur du bas (Albin Michel)
  • Pauline Delabroy-Allard, pour Ҫa raconte Sarah (Minuit)
  • Adeline Dieudonné, pour La Vraie Vie (L'Iconoclaste)
  • David Diop, pour Frère d'âme (Seuil)


Une épopée littéraire de 30 ans

Trente ans après sa création, le Goncourt des Lycéens cohabite à merveille avec son grand frère, le Prix Goncourt. Si au début, les deux prix étaient proclamés le même jour, depuis plusieurs années, le Prix Goncourt est décerné une semaine avant. "On pourrait croire que les académiciens sont des gens vieillissants, c'est donc une très bonne chose que les lycéens s'emparent du Goncourt", juge Pierre Assouline, membre de l'Académie depuis 2012.
30ème Goncourt des lycéens : retour sur la première édition en 1988
Il y a 30 ans naissait le prix Goncourt des lycéens. Les jeunes bretons récompensaient l'écrivain Erik Orsenna. - Ina

En 30 éditions, quatre écrivains ont été honorés à la fois du Goncourt et de son homologue lycéen. Le premier fut Erik Orsenna, couronné du tout premier Goncourt des lycéens en 1988 pour "L'Exposition coloniale". Suivi de près par le prix 1989 Jean Vautrin, auteur de "Un grand pas vers le bon Dieu". Pierre Combescot reçut en 1991 les deux Goncourt pour "Les Filles du Calvaire". Et pour finir, Andreï Makine fut le dernier "double-lauréat" pour "Le Testament français" en 1995.
 

Les lauréats des 30 éditions précédentes du Prix Goncourt des lycéens

  • 2017 : L'art de perdre, Alice Zeniter, Flammarion
  • 2016 : Petit pays, Gaël Faye, Grasset
  • 2015 : D'après une histoire vraie, Delphine de Vigan, JC Lattès
  • 2014 : Charlotte, David Foenkinos, Gallimard
  • 2013 : Le Quatrième Mur, Sorj Chalandon, Grasset
  • 2012 : La Vérité sur l'Affaire Harry Quebert, Joël Dicker, Éditions de Fallois / L'Âge d'Homme
  • 2011 : Du domaine des murmures, Carole Martinez, Gallimard
  • 2010 : Parle-leur de batailles, de rois et d’éléphants, Mathias Enard, Actes Sud
  • 2009 : Le club des incorrigibles optimistes, Jean-Michel Guenassia, Albin Michel
  • 2008 : Un brillant avenir, Catherine Cusset, Gallimard
  • 2007 : Le Rapport de Brodeck, Philippe Claudel, Stock
  • 2006 : Contours du jour qui vient, Léonora Miano, Plon
  • 2005 : Magnus, Sylvie Germain, Albin Michel
  • 2004 : Un secret, Philippe Grimbert, Grasset
  • 2003 : Farrago, Yann Apperry, Grasset
  • 2002 : La mort du Roi Tsongor, Laurent Gaudé, Actes Sud
  • 2001 : La Joueuse de Go, Shan Sa, Grasset
  • 2000 : Allah n'est pas obligé, Ahmadou Kourouma, Seuil
  • 1999 : Première Ligne, Jean-Marie Laclavetine, Gallimard
  • 1998 : Mille six cents ventres, Luc Lang, Fayard
  • 1997 : Le Maître des paons, Jean-Pierre Milovanoff, Julliard
  • 1996 : Instruments des ténèbres, Nancy Huston, Actes Sud
  • 1995 : Le Testament français, Andrei Makine, Mercure de France
  • 1994 : Belle-mère, Claude Pujade-Renaud, Actes Sud
  • 1993 : Canines, Anne Wiazemsky, Gallimard
  • 1992 : L'île du lézard vert, Eduardo Manet, Flammarion
  • 1991 : Les Filles du calvaire, Pierre Combescot, Grasset
  • 1990 : Le petit prince cannibale, Françoise Lefèvre, Actes Sud
  • 1989 : Un grand pas vers le bon dieu, Jean Vautrin, Grasset
  • 1988 : L'Exposition coloniale, Erik Orsenna, Seuil

A lire aussi

Sur le même sujet

Exposition War à la Courrouze

Les + Lus