• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Halloween à Rennes : l'adolescent blessé, toujours hospitalisé

© Marc-André Mouchère / France 3 Bretagne
© Marc-André Mouchère / France 3 Bretagne

Suite aux violences de la nuit d'Halloween à Rennes, l'adolescent blessé par un tir d'arme à balles souples (gomme-cogne) de la police, est toujours hospitalisé. Le parquet a ouvert deux enquêtes. L'autre mineur interpellé ce soir-là, a été présenté ce vendredi matin devant le juge des enfants.
 

Par Krystell Veillard


Dans cette nuit d'Halloween, entre le 31 octobre et le 1er novembre, et malgré les arrêtés de la Préfecture pour interdire l'alcool, l'achat d'essence et de feu d'artifice, et renforcer les forces de l'ordre, une trentaine de poubelles ont été brûlées et treize voitures incendiées. des actes de vandalisme qui se sont déroulés à Saint-Jacques de la Lande et à Rennes, dans les quartiers du Blosne, de Bréquigny, Cleunay Maurepas et de Villejean, où des heurts se sont produits entre des jeunes et la police. Ces violences, et ce jeu du chat et de la souris entre les deux parties, ont amenées à deux interpellations de mineurs, dont l'un a été blessé.
 

L'adolescent entendu très prochainement par la justice

Cet adolescent de 15 ans, qui a été sérieusement blessé par un tir de gomme-cogne, sur la dalle Kennedy dans le quartier de Villejean au cours des affrontements ce soir-là, est toujours hospitalisé. Blessé à la tempe, souffrant d'une fracture et d'un important hématome, il s'est vu prescrire 30 jours d'interruption totale de travail. Ses parents ont porté plainte pour violence ce jeudi après-midi. Le jeune doit être rapidement entendu comme victime mais aussi comme auteur de violences, nous a précisé le Procureur de la République de Rennes Nicolas Jacquet.
 


Deux enquêtes ouvertes par le Parquet

Le Parquet a en effet ouvert deux enquêtes : l'une est menée par  l'IGPN, l'inspection générale de la police nationale, pour déterminer les circonstances exactes qui ont causé les blessures à ce jeune. L'autre enquête a été confiée à la Sûreté départementale. Elle vise à faire la lumière sur les violences commises à l'encontre des policiers, l'un d'entre eux ayant été légèrement blessé au visage. Un autre mineur âgé de 16 ans a été  interpellé ce mercredi. Déféré au Parquet, il a été présenté ce vendredi matin devant le juge pour enfants.

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Interview François Floret

Les + Lus